Schiappa invite les Français à faire de leurs «engueulades familiales» des «ateliers du grand débat»

Schiappa invite les Français à faire de leurs «engueulades familiales» des «ateliers du grand débat»© JACQUES DEMARTHON Source: AFP
Marlène Schiappa, ici à l'Assemblée nationale en novembre 2018.

En mission pour promouvoir le grand débat national, la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa était en première ligne chez Cyril Hanouna le 25 janvier. Avec pour objectif de convaincre l'audience de C8 de la pertinence de l'initiative.

On connaissait les éléments de langages, élaborés par des militants de La République en marche (LREM), et mis à la disposition des partisans d'Emmanuel Macron pour les repas familiaux de fin d'année. Lors de l'émission télévisée Balance ton post du 25 janvier, animée par Cyril Hanouna sur C8, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et hommes, missionnée pour promouvoir le grand débat censé répondre à la révolte des Gilets jaunes, a creusé la même veine.

Dimanche, vous allez manger chez votre belle-mère

«Un atelier ça peut être n'importe quoi», explique-t-elle, la voix un peu cassée. «Dimanche, vous allez manger chez votre belle-mère, vous allez être huit, neuf autour de la table, eh bien c'est plus une engueulade familiale», explique-t-elle encore. Et d'affirmer, pédagogue : «C'est un atelier du grand débat national.» 

L'objectif affiché de cette émission, décrite comme «citoyenne» par l'animateur, était de donner la parole aux Français afin de ressortir avec «sept propositions» concrètes. Un autre objectif assumé était de ne pas passer par des canaux «conventionnels» afin de parler aux jeunes et au plus grand nombre. En propos liminaire, Marlène Schiappa avait expliqué vouloir faire de l'émission un «atelier interactif», «montrer que participer au grand débat c'est possible».

Lire aussi : «La France est un pays qui aime se plaindre» : Schiappa amène le grand débat national chez Hanouna

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter