Macron rencontre 150 patrons au château de Versailles, CGT et Gilets jaunes se mobilisent

Macron rencontre 150 patrons au château de Versailles, CGT et Gilets jaunes se mobilisent© Thibault Camus/Pool Source: Reuters
Emmanuel Macron lors du sommet «Choose France» de janvier 2018, au château de Versailles (image d'illustration).

Emmanuel Macron avait annoncé qu'il ne participerait pas au forum économique de Davos. En lieu et place, il invite 150 grands patrons au château de Versailles, pour des échanges bilatéraux et un dîner en sa présence. La CGT s'est aussi invitée.

Pas de forum de Davos pour Emmanuel Macron cette année. En revanche, le chef d'Etat réunira 150 patrons à Versailles ce 21 janvier à partir de 13h pour le sommet «Choose France», consacré à l'attractivité française. Ce choix fort s'inscrit également dans le contexte de la crise des Gilets jaunes, qui a notamment mis en relief la nécessité de revitaliser des territoires appauvris.

Cette édition diffère quelque peu de celle l'an dernier, lors de laquelle 140 dirigeants de grands groupes internationaux étaient venus dîner dans les salons de Versailles, apportant quelques annonces d'investissements en France. Cette fois, l'objectif est de montrer en exemple des entreprises ayant bénéficié d'investissements étrangers, souligne la présidence. Emmanuel Macron compte aussi «faire de la pédagogie» auprès de groupes étrangers pour expliquer les réformes menées par la France.

Selon le programme de la journée, les patrons arrivent à Versailles à 13h et les rencontres bilatérales ont lieu de 15h à 18h, avant un dîner dans l'ancien château royal en présence du président français à partir de 20h.

La CGT mobilisée dès la fin de matinée

Dans la lignée du mouvement des Gilets jaunes et du mal-être social qui traverse le territoire français, la Confédération générale du travail d'Ile-de-France (CGT-IDF) a pour sa part lancé un appel à manifester à Versailles à partir de 10h, à la gare RER de Versailles Chantier. Et de préciser : «Toutes les manifestations, les grèves pour l'amélioration du pouvoir d'achat, la défense des services publics, auraient dû inciter le pouvoir à écouter et changer de politique.»

La CGT estime également que «le grand débat national promis par l'exécutif n'a en réalité qu'un seul objectif : éviter de répondre aux revendications et poursuivre une politique injuste, au service du grand patronat et des riches !»

Pour le syndicat, cette rencontre au château de Versailles constitue une «ultime provocation» de la part d'Emmanuel Macron et la CGT appelle donc : «Ce jour-là, faisons-nous entendre pour plus de justice sociale et fiscale [afin de demander] l'ouverture immédiate des négociations salariales dans les branches et les entreprises et pour l'augmentation des salaires et du point d'indice pour les fonctionnaires ; le rétablissement de l'ISF ; une réelle égalité salariale entre les femmes et les hommes ; pas de salaire en dessous de 13 euros brut de l'heure, un SMIC à 1 800 euros brut pour un salarié sans diplôme, sans qualification reconnue et sans expérience ; l'augmentation des retraites et des pensions ; l'abrogation de la CSG sur les retraites et pensions ; une durée de travail hebdomadaire de 32 heures avec créations d'emplois.»

En fin de matinée, des images de membres de la CGT mobilisés sur place ont été diffusés sur les réseaux sociaux.

Un cortège, dans lequel on a pu apercevoir quelques gilets jaunes a été bloqué par un cordon policier en fin de matinée.

Certains Gilets jaunes avaient appelé sur Facebook à une manifestation ce 21 janvier devant le château de Versailles à partir de 17h, c'est-à-dire au moment où Emmanuel Macron doit s'y rendre. Mais, comme l'a constaté la journaliste de RT France, aucun manifestant n'était présent sur les lieux, bien encadrés.

Macron rencontre 150 patrons au château de Versailles, CGT et Gilets jaunes se mobilisent

Lire aussi : Macron n'ira pas à Davos mais recevra 150 patrons de multinationales à Versailles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»