Mélenchon veut une nouvelle Constitution et invite les Insoumis à investir les rond-points

Mélenchon veut une nouvelle Constitution et invite les Insoumis à investir les rond-points© Christophe Simon Source: AFP
Jean-Luc Melenchon, leader de La France Insoumise, adresse ses vœux de bonne année au café Molotov, à Marseille le 18 janvier 2019.

Le leader de La France insoumise a chaleureusement remercié les Gilets jaunes pour «la révolution populaire» qu'ils mènent. Présentant ses vœux pour 2019, il a souhaité une nouvelle Constitution et appelé ses partisans à investir les rond-points.

«Il est temps que le peuple se constitue lui-même en adoptant une nouvelle Constitution», a déclaré Jean-Luc Mélenchon lors de la présentation de ses voeux dans un bar de Marseille pour présenter ses vœux de bonne année, le 18 janvier.

«Merci les Gilets jaunes», a lancé le leader de La France insoumise (LFI) qui a invité ses partisans à investir les ronds-points aux côtés des personnes mobilisés depuis le 17 novembre. «Nous nous sentons fortifiés de voir que ce en quoi nous avons cru est dit à haute et intelligible voix par des milliers de gens à gilet jaune», a-t-il déclaré. Pour Jean-Luc Mélenchon, les Insoumis n’ont «aucune difficulté» à intégrer le mouvement car ils en sont «parties prenantes».

«Le mouvement des Gilets jaunes n’est pas un emmerdement provisoire du gouvernement», a-t-il affirmé. «Il fait éclore un mouvement mondial de ceux qui luttent. Dans le monde entier, les gens regardent et disent : "Nous sommes des "Gilets jaunes"», s'est encore réjoui le chef de file des Insoumis.

Jean-Luc Mélenchon s'en est ensuite pris violemment aux institutions de l'Union européenne. «Tout ce que vous vivez, les gens, est le résultat de la politique de l’Union européenne», a-t-il dénoncé. «Si des logements tombent par terre, c’est la faute de la commission européenne. Les Gilets jaunes voulaient plus d’hôpitaux. S’il y a en moins, c’est à cause de la politique de l’Union européenne», a encore déploré Jean-Luc Mélenchon.

Situé en haut de la rue d'Aubagne à Marseille où deux immeubles se sont effondrés le 5 novembre, causant la mort de huit personnes, le bar Le Molotov n'a pas été choisi au hasard par le leader de LFI pour ses vœux. Il a ainsi rendu un hommage appuyé à sa ville qu'il a qualifiée «d'avant-poste» des problèmes nationaux.

Lire aussi : Kuzmanovic : «Le fait qu'il y ait un grand débat est déjà une victoire des Gilets jaunes» (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»