Le maire Les Républicains de Toulouse raconte s'être déguisé pour s’infiltrer chez les Gilets jaunes

Le maire Les Républicains de Toulouse raconte s'être déguisé pour s’infiltrer chez les Gilets jaunes© Rémy Gabalda Source: AFP
Manifestants à Toulouse lors du rassemblement des Gilets jaunes du 8 décembre 2018.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, s’est grimé pour s’introduire incognito dans une manifestation des Gilets jaunes début décembre, afin, selon ses propres déclarations, d’observer les «groupes violents» et de comprendre «leur mode opératoire».

Le maire Les Républicains (LR) de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a les réflexes d’un agent du renseignement. Pour s’infiltrer dans une manifestation de Gilets jaunes le 8 décembre dans sa ville, il déclare avoir eu recours à un déguisement : «J'ai mis une tenue de motard pour m'anonymiser et m'infiltrer 10 minutes dans les groupes violents pour voir leur mode opératoire et leur composition», a-t-il révélé au quotidien Libération.

J'ai été frappé par le mano a mano entre extrémistes de gauche et de droite, unis pour lancer des projectiles contre les forces de l'ordre. 

Sa tactique de camouflage ayant apparemment bien fonctionné, personne ne l’aurait reconnu à part un journaliste local. L’élu s’est étonné de ce qu’il a pu découvrir : «J'ai été frappé par le mano a mano entre extrémistes de gauche et de droite, unis pour lancer des projectiles contre les forces de l'ordre. Jamais je n'avais vu ça ! La phrase "les extrêmes se rejoignent" a pris tout son sens sous mes yeux», a-t-il constaté.

Il a noté les «codes vestimentaires» de chacun des groupes et leur «équipement» sophistiqué pour attaquer et se protéger des gaz. 

Le maire a ainsi précisé son témoignage du 8 décembre sur LCI, alors qu'il avait annoncé s'être rendu «discrètement» au sein de la manifestation. Il y avait observé que «des éléments extrémistes et des casseurs [s'étaient] infiltrés dans les rangs des manifestants de bonne foi».

Jean-Luc Moudenc s’est prononcé à de nombreuses reprises contre les manifestations de Gilets jaunes sur son compte Twitter. Sa ville a été le théâtre de manifestations assez agitées, occasionnant certains week-ends des dégradations majeures. Au point que l’élu avait demandé au président de la République, au ministre de l’Intérieur et au préfet d'Occitanie des renforts pour éviter des dégâts importants à la ville lors de la manifestation du 15 décembre. 

Le maire de Toulouse a appelé les Gilets jaunes à cesser leurs rassemblements à de nombreuses reprises, leur suggérant de trouver d’autres moyens d’expression que les manifestations. Il a également accusé les casseurs d’enfiler le gilet jaune par opportunisme.

Lire aussi : Des Gilets jaunes bloquent un accès autoroutier de Toulouse (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»