Acte 8 des Gilets jaunes à Montpellier : des CRS filmés en train de lancer des pavés (VIDEO)

Acte 8 des Gilets jaunes à Montpellier : des CRS filmés en train de lancer des pavés (VIDEO)© GEORGES GOBET Source: Reuters
Image d'illustration.

Dans le cadre de la mobilisation des Gilets jaunes le 5 janvier, Montpellier a été le théâtre de heurts violents, les CRS ayant notamment été ciblés par des pierres. Sur une vidéo, on voit ces derniers renvoyer des projectiles ramassés au sol.

Sur une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on peut voir des CRS se saisir de pavés avant de les lancer, hors-champ, apparemment en direction d'un groupe de manifestants. Alors que la manifestation a été émaillée de violence, le contexte de la scène, qui s'est déroulée rue de l'Aiguillerie dans le centre de Montpellier lors de l'acte 8 des Gilets jaunes, le 5 janvier, est confus.

Sur les images, on peut voir un premier membre des forces de l'ordre se saisir d'un pavé, imité dans la foulée par un second CRS.

Comme d'autres villes en France, Montpellier a été le théâtre d'échauffourées lors de l'acte 8. D'après l'AFP, quatre CRS et trois Gilets jaunes ont été légèrement blessés dans des affrontements. Cinq personnes ont été interpellées, selon la préfecture de l'Hérault. 

La manifestation a débuté place de la Comédie à Montpellier, puis a dégénéré devant la gare et dans les rues du centre-ville. D'après la direction départementale de la sécurité publique (DDSP), des membres des forces de l'ordre ont été blessés à la suite de jets de pierres et de bouteilles. «De nombreux dégâts ou perturbations ont été constatés dans le secteur de la gare : terrasses de bistrots dévastés, pavés arrachés, socles de parasols brisés pour les envoyer sur les forces de l'ordre, poubelles brûlées, tramway bloqué», a ajouté la même source.

Loin de s'essouffler, le mouvement des Gilets jaunes a rebondi à l'occasion d'un huitième acte marqué, entre autres, par l'intrusion de manifestants dans le bâtiment abritant les bureaux du secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux. Si les seuls chiffres disponibles sont ceux annoncés par le ministère de l'Intérieur, la mobilisation est indéniablement en hausse après la période de Noël.

Lire aussi : Le syndicat policier Alliance veut un «fichier des individus violents lors des manifestations»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter