Gilets jaunes : le policier qui a frappé plusieurs personnes à Toulon est un commandant décoré

Gilets jaunes : le policier qui a frappé plusieurs personnes à Toulon est un commandant décoré© Capture d'écran Twitter @PureTele
Des policiers encadrent une manifestation de Gilets jaunes à Paris le 5 janvier (images d'illustration).

Si la préfecture n'a pas commenté, une source proche du dossier a confirmé l'identité du commandant de police filmé en train de frapper à mains nues des individus lors de l'acte 8 des Gilets jaunes à Toulon. Il avait été promu de la Légion d'honneur.

Une source proche du dossier a confirmé à l'AFP que le policier filmé en train de frapper au moins deux personnes le 5 janvier, lors d'une manifestation de Gilets jaunes à Toulon, était bien Didier Andrieux. Ce dernier est «commandant divisionnaire, actuellement responsable par intérim des 400 policiers en tenue de Toulon», selon cette source. Didier Andrieux fait partie de la promotion à la Légion d'honneur du 1er janvier 2019.

Lire aussi : Gilets jaunes : un policier frappe à mains nues des manifestants au visage à Toulon (VIDEOS CHOC)

Dans une vidéo diffusée sur internet, on voyait le commandant de police, sans casque, s'en prendre violemment à un jeune homme qui ne portait pas de Gilet jaune. Il s'approchait de l'individu avant de lui porter plusieurs coups au visage. Tandis que le jeune homme semblait discuter calmement avec les forces de l'ordre au vu des images, la source de l'AFP affirme qu'il était en possession d'un tesson de bouteille. Selon la police du Var, citée par l'agence de presse, il a été interpellé et placé en garde à vue pour outrage.

Lire aussi : Officier de police frappant des manifestants à Toulon : le préfet du Var a saisi l'IGPN

Quelques instant après cet événement, le même policier a été filmé en train de donner plusieurs coups au visage d'un homme en gilet jaune, également pris à partie par les collègues du policier arrivés en renfort. Selon Var Matin, la scène s'est déroulée près de la gare, où des débordements ont éclaté en marge de la manifestation.

Ni la préfecture du Var, ni la police de Toulon n'ont commenté les images. La préfecture a toutefois fait savoir que deux membres des forces de l'ordre et un manifestant ont été blessés. Sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue après des débordements.

Ces images n'ont pas été commentées dans l'immédiat par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, contrairement à d'autres, comme celles d'un ancien boxeur professionnel qui s'en est pris aux forces de l'ordre à Paris.

Lire aussi : Gilets jaunes : un ancien champion de boxe fait reculer les policiers à coups de poings (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»