Une majorité de Français souhaite la poursuite du mouvement des Gilets jaunes, selon un sondage

Une majorité de Français souhaite la poursuite du mouvement des Gilets jaunes, selon un sondage© Jean-François MONIER Source: AFP
Un Gilet jaune brandit une pancarte en faveur du RIC (référendum d'initiative citoyenne en toutes matières), à Nantes, le 29 décembre.

55% des Français soutiennent la poursuite du mouvement des Gilets jaunes, selon un sondage. Dans la même temps, la confiance dans le gouvernement s'effondre : 75% des personnes interrogées se déclarent «mécontentes» de son action.

Les Gilets jaunes bénéficient toujours du soutien populaire, selon un sondage publié le 3 janvier par Odoxa Dentsu, dans le cadre duquel 55% des Français ont dit souhaiter que le mouvement se poursuive. Un chiffre en légère progression (+1 point) par rapport à une précédente enquête menée début décembre par l'institut. A contrario, 45% des personnes interrogées voudraient que le mouvement s'arrête, soit un point de moins que lors de l'enquête de décembre.

Avec la contestation des Gilets jaunes, c'est la confiance dans le gouvernement qui s'est effondrée : seuls 25% des Français interrogés se disent «satisfaits» de l'action du gouvernement depuis l’élection d'Emmanuel Macron, soit une chute abyssale de 15 points par rapport avril. Et l'immense majorité, 75% (+ 16 points), se déclarent désormais «mécontents».

Pour enrayer cette chute vertigineuse, Emmanuel Macron devra retrouver en priorité «la confiance et de la crédibilité auprès des Français» pour 63% des personnes interrogées, «prouver qu'il est parvenu à baisser les impôts et à améliorer le pouvoir d'achat» (55%) et enfin «mettre un terme à la crise des Gilets jaunes» (48%), selon cette enquête pour Le Figaro et France Info.

L'augmentation du pouvoir d'achat (54%) s'inscrit en effet en tête des priorités des Français, qui veulent également voir «diminuer la pauvreté et la précarité en France» (45%) et «baisser le niveau des impôts et des taxes» (41%). La baisse du chômage, régulièrement en tête des préoccupation des Français, est cette fois reléguée au quatrième rang des priorités (32%).

Enquête réalisée en ligne les 2 et 3 janvier auprès de 1 004 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Lire aussi : Qu'attendre du «grand débat national» voulu par Emmanuel Macron ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter