Gilets jaunes : 170 points occupés ont été «dégagés», plus de 300 ronds-points encore occupés

- Avec AFP

Gilets jaunes : 170 points occupés ont été «dégagés», plus de 300 ronds-points encore occupés© PASCAL ROSSIGNOL Source: Reuters
Des Gilets jaunes au rond-point de Somain (Nord) aujourd'hui évacué

Si le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez se félicite de l'évacuation d'environ 170 points occupés par des Gilets jaunes depuis le 15 décembre, près de 360 ronds-points restent encore occupés par des manifestants bel et bien motivés.

La mobilisation est «en décroissance», se réjouit le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez le 19 décembre sur RMC. «Depuis samedi, près de 170 points [de blocage] ont été dégagés et, ne serait-ce que pour la journée d'hier, ce sont 93 points qui ont été dégagés», ajoute-t-il.

Ces opérations se déroulent «dans le dialogue, la discussion, le plus souvent sans aucun incident, parfois, les forces de l'ordre interviennent quand on n'arrive pas à obtenir un dégagement par la discussion», poursuit-il.

Toutefois, certains Gilets jaunes font de la résistance. En Saône-et-Loire, ceux-ci sont ainsi revenus sur les sites démantelés dans la nuit du 17 au 18 décembre, en particulier sur l'échangeur de Magny, à Montceau-les-Mines, où ils ont remonté «un camp de Gaulois bardé de 500 pneus et avec des arbres en travers», expliquait l'un d'eux, Pierre-Gaël Laveder, à l'AFP.

«Des actions sont prévues tous les jours : plus on va aller vers samedi, plus ça va se durcir», a-t-il ajouté. Dans le Var, une quarantaine de Gilets jaunes se sont aussi réinstallés au rond-point proche du péage du Muy, après avoir été délogés trois fois par un nombre «imposant» de gendarmes qui ont démoli leur cabane, selon l'un d'eux.

«On veut qu'ils arrêtent de nous envoyer de la poudre aux yeux qui n'a ni queue ni tête», a expliqué Jocelin Berry à l'AFP. Ce chauffeur-livreur, qui veut «une petite hausse des salaires et une baisse des taxes», espère tenir le rond-point «encore à Noël et au Jour de l'An».

Selon le ministère de l'Intérieur, environ 360 ronds-points étaient encore occupés par des Gilets jaunes. Pour éviter d'être rejetés par les forces de l'ordre, certains ont fait preuve de créativité. France Info raconte ainsi qu'à Burnhaupt-le-haut (Haut-Rhin), des Gilets jaunes se sont déplacés à quelques mètres de leur endroit initial, qu'ils ont dû évacuer. Ils se sont de fait installés sur un champ, une propriété privée, un endroit qui leur permet de ne pas se faire déloger. A Wasselonne (Bas-Rhin) par ailleurs, des «Gilets jaunes démontent leur structure chaque soir et la remontent chaque matin», selon la radio. De quoi faire tourner la tête aux autorités.

Lire aussi : «Débranche ta télé et enfile ton gilet» : la France des ronds-points chante en chœur (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»