Nouveau symbole ? Après les lycéens de Mantes-la-Jolie, les Gilets jaunes à genoux

Nouveau symbole ? Après les lycéens de Mantes-la-Jolie, les Gilets jaunes à genoux© Christian Hartmann Source: Reuters
Des Gilets jaunes à genoux sur les Champs-Elysées, le 8 décembre.

Dénonçant l'attitude des forces de l'ordre à Mantes-la-Jolie qui avaient forcé des dizaines de lycéens à s'agenouiller, les Gilets jaunes ont adopté la même posture devant certains CRS, en province et à Paris, lors de leur mobilisation ce 8 décembre.

Les images de Mantes-la-Jolie du 6 décembre ont choqué. Une arrestation filmée montrait des dizaines de lycéens agenouillés, les mains derrière la tête, entourés des forces de l'ordre. Le lendemain à Paris, des centaines d’étudiants s'étaient rassemblés sur la place de la République pour protester contre cette interpellation musclée à Mantes-la-Jolie.

Le 8 décembre, des Gilets jaunes ont suivi le pas. Ainsi, certains d'entre eux, pacifistes, se sont mis à genoux devant les forces de l’ordre sur les Champs-Elysées. «On les aime la police», déclare l'une des personnes agenouillées.

Des Gilets jaunes ont reproduit la scène dans plusieurs endroits de Paris.

Nouveau symbole ? Après les lycéens de Mantes-la-Jolie, les Gilets jaunes à genoux© Stephane Mahe Source: Reuters

France bleu et un militant de La France insoumise rapportent qu'à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), des dizaines de gilets jaunes clermontois ont eu la même attitude, pour soutenir les lycéens de Mantes-la-Jolie.

A Bordeaux également, les Gilets jaunes ont mis leurs genoux à terre, les mains derrière la tête.

A Marseille, les manifestants ont en outre clamé devant les forces de l'ordre : «La police avec nous.»

Dans plusieurs autres villes françaises la scène s'est répétée comme à Nantes ou à Toulouse.

Mais l'hommage aux lycéens des Yvelines a dépassé le cadre français. Les Gilets jaunes de Bruxelles se sont, eux aussi, agenouillés.

Nouveau symbole ? Après les lycéens de Mantes-la-Jolie, les Gilets jaunes à genoux© YVES HERMAN Source: Reuters

Lire aussi : Gilets jaunes : heurts violents dans plusieurs quartiers de Paris, à Toulouse et à Lyon (EN CONTINU)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter