Contre le «mépris» et la réforme de la santé, les infirmières descendent dans la rue (IMAGES)

Contre le «mépris» et la réforme de la santé, les infirmières descendent dans la rue (IMAGES)© RT France
Les infirmières et infirmiers en colère se mobilisent à Paris contre le Plan Santé du gouvernement.

Afin d'exprimer leur opposition au Plan santé du gouvernement, et réclamer plus de reconnaissance pour leur profession, les infirmières et infirmiers organisent une vingtaine de rassemblements partout en France ce 20 novembre.

Après les «gilets jaunes», mais aussi les ambulanciers, les infirmières et infirmiers ont décidé de manifester pour dénoncer le Plan santé porté par le gouvernement. Une vingtaine de rassemblements doivent avoir lieu partout en France ce 20 novembre.

Une profession laissée pour compte

Les infirmières sont appelées à cesser le travail et à manifester partout en France par 16 organisations dénonçant le «mépris» du gouvernement, accusé d'avoir cédé au «lobby» des médecins.

Interrogée par RT France, Cathy Le Gac, du syndicat Sud Santé, a détaillé ses revendications parmi lesquelles un moratoire sur les fermeture de lits dans les hôpitaux, ainsi qu'une revalorisation salariale. «On réclame plus d'effectifs et de meilleures conditions de travail», a-t-elle résumé.

Qu'ils soient libéraux, salariés de l'hôpital, qu'ils exercent dans les écoles ou dans les blocs opératoires, les infirmiers (des femmes à plus de 80%) partagent tous le même sentiment : celui d'«une profession laissée pour compte», a résumé le vice-président de la Fédération nationale des infirmiers (libéraux), Daniel Guillerm, cité par l'AFP.

Mobilisation à Paris devant le ministère de la Santé

A Paris, en particulier, les manifestants se sont donné rendez-vous devant le ministère de la Santé, où un journaliste de RT France était présent. «La raréfaction de la ressource médicale à l'hôpital et la désertification médicale en ville auraient dû conduire le gouvernement à privilégier une meilleure reconnaissance des compétences des 660 000 infirmiers», déplore un collectif syndical.

 

Lire aussi : «Plus rien à perdre» : les ambulanciers bloquent les Champs-Elysées (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter