«Gilets jaunes» : une manifestante tuée par une voiture au niveau d'un barrage en Savoie

- Avec AFP

«Gilets jaunes» : une manifestante tuée par une voiture au niveau d'un barrage en Savoie © CRÉDITJEAN-PIERRE CLATOT Source: AFP
Des manifestants du mouvement citoyen des «gilets jaunes», sur la route RN 90 entre Albertville et Chambery, en Savoie, le matin du 17 novembre (image d'illustration).

Le ministre de l'Intérieur a fait savoir qu'une participante aux mobilisations des «gilets jaunes» contre la hausse des prix des carburants avait perdu la vie, renversée par une automobiliste qui tentait de forcer un barrage en Savoie.

Une manifestante est décédée ce 17 novembre au matin en Savoie, sur un barrage organisé par les «gilets jaunes» et non déclaré, après avoir été heurtée par une voiture dont la conductrice a été prise de panique, selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. La manifestante tuée était âgée d'une cinquantaine d'année.

La conductrice, qui emmenait sa fille chez le médecin, a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture et a foncé sur eux, percutant une femme, selon les indications du ministre. En état de choc, elle a été placée en garde à vue.

Accident dans le Bas-Rhin, policier renversé dans les Alpes-Maritimes

«On m'indique aussi à Sélestat [Bas-Rhin] un accident avec des conséquences graves mais la victime n'est pas décédée», a également déclaré le ministre, à l'issue d'une réunion en visioconférence avec tous les préfets.

«Notre niveau d'inquiétude est maximum», a ajouté Christophe Castaner, qui a demandé aux manifestants «de prendre toutes les dispositions de prévention et de sécurité». «Le droit à manifester est essentiel dans ce pays, il faut le protéger, mais il faut aussi faire en sorte que l'organisation minimale de la manifestation évite ce genre de drame», a-t-il martelé.

A Grasse, dans les Alpes-Maritimes, un automobiliste a «tenté de forcer un barrage» sur un rond-point, renversant un policier qui a été «légèrement blessé», selon la préfecture. L'homme a été interpellé. Le policier «souffre de contusions légères», a précisé la même source.

Les «gilets jaunes» se rassemblaient ce matin du 17 novembre à travers le pays pour tenter de bloquer routes et points stratégiques, lors d'une «mobilisation générale» citoyenne inédite contre la hausse des prix des carburants.

En début de matinée, aucune ville ou centre économique n'était entièrement bloqué mais les troupes de «gilets jaunes» s'étoffaient peu à peu aux ronds-points, sorties d'autoroute, sur les parkings etc. Selon une déclaration de Christophe Castaner en début de soirée, plus de 2 000 rassemblements étaient organisés dans le pays, réunissant au total quelque 283 000 manifestants.

Lire aussi : Le hashtag anti-gilets jaunes #sansmoile17 a été lancé... par un salarié de LREM

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter