«J'baise que des mères comme Macron» : l'Elysée a-t-il censuré le morceau «Cougar Gang» ? (VIDEO)

«J'baise que des mères comme Macron» : l'Elysée a-t-il censuré le morceau «Cougar Gang» ? (VIDEO)© @Kalash Criminel
Capture d'écran du compte YouTube de Kalash Criminel

Le rappeur Kalash Criminel se sent «un peu baisé». En cause, la décision de sa maison de disques, sous pression de l'Elysée, selon lui, de retirer le morceau «Cougar Gang» de son album. Il plaide «une déclaration d'amour envers les cougars».

«J'suis bon qu'à niquer des mères / J'baise que des mères comme Macron (cougar gang)» : la vulgarité de ces mots a vraisemblablement eu du mal à passer au Palais, selon les informations de BFM TV. Tant et si bien que le morceau «Cougar Gang» du rappeur Kalash Criminel, où figurent ces douces paroles et où la Première dame, Brigitte Macron, est indirectement qualifiée de «cougar», a tout bonnement été retiré de son album La fosse aux lions sur ordre de sa maison de disques Universal. L'opus doit paraître ce 23 novembre. En attendant, la chanson a déjà fait l'objet d'un clip dans lequel l'interprète se met en scène dans un décor aux allures élyséennes.

«Suite à la polémique sur mon titre "Cougar gang" Universal a décidé de retirer le titre de l'album sans mon accord bien sûr», a commenté le rappeur sur son compte Twitter, assurant toutefois qu'il allait «quand même tout niquer».

Sans vouloir être vulgaire, j’me sens un peu baisé dans l’histoire

Dans une interview à Melty, le rappeur de 23 ans a expliqué en vouloir à sa maison de disque. «Je suis déçu qu’ils aient pas porté leurs couilles», confie-t-il. «Apparemment l’Elysée s’est plaint à la maison de disques que le morceau était trop polémique etc. Du coup, la maison de disques, sans mon accord, a décidé d’enlever le son de mon album. Ils ne voulaient pas prendre ce risque, nous on était prêts à le faire, même mon avocat que j’ai appelé. En vrai on avait même pas besoin de leur accord mais ils nous ont dit que, de près ou de loin, ils ne voulaient pas être mêlés à ce son-là», poursuit l'homme atteint d'albinisme, une anomalie génétique et héréditaire qui affecte la pigmentation et se caractérise notamment par un déficit de production de mélanine.

Les cougars [...] sont des femmes qui méritent beaucoup d'amour et il faut leur en donner, comme Emmanuel Macron le fait avec Brigitte

«Sans vouloir être vulgaire, j’me sens un peu baisé dans l’histoire», résume-t-il. Le rappeur se défend en revanche de tout propos insultant envers l'épouse du chef de l'Etat. «C'est une déclaration d'amour envers les cougars tout simplement, justifie-t-il. Je trouve que ce sont des femmes qui méritent beaucoup d'amour et il faut leur en donner, comme Emmanuel Macron le fait avec Brigitte». A l'écoute des paroles «Ta mère lève la main quand j'dis "Qui veut mon zizi ?"» ou encore «on te nique ta mère pour t'faire un demi-frère», on peut à tout le moins en douter, d'autant plus que l'homme se vante sur ses réseaux sociaux d'avoir choqué en haut lieu.

Les Sarkozy insultés par de nombreux rappeurs

L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a fait l'objet de nombreux raps violents dans sa carrière politique. En 2006, alors ministre de l'Intérieur, le rappeur Booba chante ainsi dans son titre «Ouest side» : «Nicolas on te baise toi et ta pute», en référence à son épouse d'alors, Cécilia Attias. Trois ans plus tard, alors que celui qui fut maire de Neuilly a été entre temps élu à la fonction suprême, le rappeur La Fouine clame dans son morceau «Hamdoullah ça va» : «Il me faut une qahba Bruni», un mot arabe signifiant «pute». En 2009 toujours, le rappeur Anis chante dans «Quartier Hallam» : «Si Nico met sa femme enceinte, allons éventrer Carla». Des sorties polémiques qui n'avaient fait l'objet d'aucun dépôt de plaintes et encore mois d'une quelconque censure.

La présidence Macron serait-elle plus à cheval sur les noms d'oiseaux à l'endroit du couple présidentiel ? 

Lire aussi : La très insolite fête de la musique de l'Elysée fait du bruit sur les réseaux sociaux (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter