Croix arrachée, «A mon père» tagué : la tombe du maréchal Pétain vandalisée

Croix arrachée, «A mon père» tagué : la tombe du maréchal Pétain vandalisée © JEAN-SEBASTIEN EVRARD
La tombe du Maréchal Philippe Pétain située sur l'île-d'Yeu.

La tombe de Pétain, située sur l'île d'Yeu, a été vandalisée durant la nuit du 10 au 11 novembre 2018 selon le parquet des Sables-d'Olonne. Quelques jours plus tôt, le chef de l’Etat avait suscité la polémique en lui rendant hommage.

Le parquet des Sables-d’Olonne a annoncé le 13 novembre que la sépulture du maréchal Pétain, sur l’île d’Yeu, avait été vandalisée. Selon Carine Halley, procureur des Sables-d’Olonne, les dégradations – une croix arrachée et un tag «A mon père» – auraient été commises dans la nuit du 10 au 11 novembre 2018.

Pour l’heure, l’enquête n’a pu établir de lien avec le récent hommage polémique du chef de l’Etat lors des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Le 7 novembre, Emmanuel Macron avait qualifié le maréchal Pétain de «grand soldat» pour justifier la mention du chef du gouvernement de Vichy parmi les huit maréchaux honorés par l’état-major le 10 novembre aux Invalides. Cette remarque élogieuse à l'égard du haut responsable militaire n'avait pas manqué de provoquer une vague de réactions outrées et indignées, en provenance de diverses familles politiques.

«Il y a régulièrement des dégradations, qui peuvent prendre plusieurs types de formes, soit de la peinture, la croix souvent est cassée, soit des pots de fleurs ou des poubelles qui sont déversés», a fait savoir Carine Halley.

«Tout peut être interprété d'une manière ou d'une autre donc pour l'instant, il n'y pas trop d'éléments et pas trop de pistes à exploiter [dans l'enquête en cours]», a-t-elle précisé, ajoutant qu'il n'y avait «pas d'élément particulier qui nous orienterait vers un auteur».

Lire aussi : 11 novembre : pour ne pas froisser l'Allemagne, Macron refuserait une parade de l'armée française

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter