Comment lutter contre l'évasion fiscale ? En scrutant les réseaux sociaux, selon le gouvernement

Comment lutter contre l'évasion fiscale ? En scrutant les réseaux sociaux, selon le gouvernement© JOEL SAGET Source: AFP
Photo prise à Paris, le 16 mai 2018 du logo Facebook sur un écran brisé de téléphone portable (image d'illustration).

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a annoncé la mise en place début 2019 d'une expérimentation visant à scruter les comptes personnels des Français sur les réseaux sociaux afin de lutter contre l'évasion fiscale.

Scruter à la loupe les comptes des Français sur les réseaux sociaux pour lutter contre l'évasion fiscale : telle est l'une des nouvelles expérimentations que Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, veut mettre en place à partir de 2019.

«Nous allons pouvoir mettre les réseaux sociaux dans une grande base de données. Il y aura la permissivité de constater que si vous vous faites prendre en photo, de nombreuses fois, avec une voiture de luxe alors que vous n'avez pas les moyens de le faire, peut-être que votre cousin ou votre copine l'a prêté, ou peut-être pas», a expliqué Gérald Darmanin interviewé dans l'émission Capital, qui sera diffusée sur M6 le 11 novembre à 21 heures.

On a tous connus des gens qui nous disent : "Ce n'est pas normal, il y a des gens qui gagnent très peu leur vie et qui ont un train de vie très largement supérieur à leurs revenus"

Interrogé par Julien Courbet sur les tentations de délation abusive que pourrait susciter une telle pratique, le ministre a répondu que «souvent les Français se photographient eux-mêmes sur les réseaux sociaux et ce sont vos comptes personnels, puisqu'ils sont publics, qui seront regardés par expérimentation». Avant d'ajouter : «On a tous connu des gens qui nous disent : "Ce n'est pas normal, il y a des gens qui gagnent très peu leur vie et qui ont un train de vie très largement supérieur à leurs revenus". La loi a été promulguée, nous mettrons en place cette mesure en début d'année».

Auteur: RT France

Lire aussi : Impôt à la source : Darmanin juge le dispositif «prêt» malgré des milliers d'erreurs lors des tests

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter