Paris : les images impressionnantes de l'arrestation d'un suspect parlant de djihad (VIDEO)

Paris : les images impressionnantes de l'arrestation d'un suspect parlant de djihad (VIDEO)
Intervention musclée de la police à Paris dans le 11e arrondissement

A Paris, dans le quartier d'Oberkampf, un suspect vociférant sur le djihad a été interpellé de façon spectaculaire par la police, alertée par des riverains. RT France a obtenu des images impressionnantes de l'intervention.

A Paris, dans le quartier Oberkampf, la police s'est livrée à un spectaculaire déploiement pour interpeller le 10 septembre un homme vêtu d'une djellaba, qui vociférait et tenait des propos menaçants depuis sa fenêtre, selon une source policière.

Le reporter de RT France, Lucas Léger a pu se procurer les images de l'interpellation auprès d'un riverain.

Des témoins ont rapporté que le suspect avait notamment parlé de djihad. «Il a dit : "Allah akbar"», a expliqué sur place à l'AFP Yann Chantrelle, boulanger dans un établissement situé à proximité de cet immeuble du XIe arrondissement : «Ça a commencé vers 9h30. Il a gueulé pendant une heure ; quand la police est arrivée ça s'est vite calmé. Il est sorti une première fois puis il est rentré. Il a jeté ses clés par la fenêtre. Ils lui ont redonné ses clés. Il a fini par ressortir. Ils l'ont plaqué par terre. Ils l'ont emmené.»

«Dans le quartier on n'appelle pas la police pour ça donc ça a duré», a fait savoir un riverain.

Le quartier a été bouclé pendant plus de deux heures, afin de permettre l'intervention et l'interpellation musclée de l'individu par des policiers casqués, portant gilets pare-balles, boucliers tactiques et fusils d'assaut.

Des démineurs sont également intervenus et ont quitté les lieux vers 12h30, lorsque la circulation a été à nouveau autorisée dans la rue.

Lire aussi : Attaque au couteau à Paris : sept personnes blessées, un individu arrêté (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter