France : deux hommes comptaient rejoindre les terres du djihad... en voilier

France : deux hommes comptaient rejoindre les terres du djihad... en voilier© Daniel SLIM / AFP Source: Reuters
Un voilier (illustration)

Selon BFM TV, deux individus ont été arrêtés par la DGSI en mai, à une semaine d'intervalle. Ils comptaient se rendre en Syrie à bord d'un voilier pour rejoindre des groupes terroristes.

Selon des informations rapportées par le site de BFM TV ce 7 août, deux hommes, respectivement âgés de 45 et 21 ans, auraient prévu de mettre les voiles pour la Syrie pour y rejoindre des groupes terroristes islamistes. Le plus âgé a été arrêté le 18 mai 2018 par la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure) dans l'Hérault ; le second a été interpellé le 26 mai dans l'Isère.

L'homme de 45 ans, qui résidait sur son bateau, aurait prévu de faire participer sa fille (âgée de dix ans) à son périple, d'après BFM TV. «[Il] avait stocké des vivres pour plusieurs semaines sur son voilier et calculé différents itinéraires de navigation pour faire le voyage reliant l'Hérault à la Syrie», a précisé le site de la chaîne. Son complice, âgé de 21 ans devait aussi prendre place à bord. 

Aux enquêteurs, le quadragénaire aurait avoué vouloir rejoindre les équipes d'Omar «Omsen» Diaby, djihadiste français considéré comme un important recruteur de volontaires partis combattre en Syrie, et lié au au Front al-Nosra (branche syrienne d'al-Qaïda).

La veille de ces révélations, un Français de 58 ans, parti en Syrie et arrêté en Irak, avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour appartenance à l'organisation terroriste Daesh, par la Cour pénale centrale de Bagdad, chargée des affaires de terrorisme.

Lire aussi : Djihadiste, il fuit Daesh et veut rentrer en France avec ses quatre femmes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter