Seine-Saint-Denis : le gérant d'un bar forcé d'embrasser les pieds d'un commissaire de police

Seine-Saint-Denis : le gérant d'un bar forcé d'embrasser les pieds d'un commissaire de police Source: AFP
Un véhicule de la police française, à Lille, le 18 avril 2018 (Image d'illustration).

Un commissaire de police aurait contraint le propriétaire d’un estaminet du Bourget à lui embrasser les pieds. La scène humiliante a été immortalisée par des vidéos de surveillance. La victime a décidé de porter plainte.

Sous surveillance policière depuis 2016, un bar-restaurant du Bourget, soupçonné d’abriter un trafic de drogue et un réseau de proxénétisme, a été secoué le 19 juillet dernier par une toute autre affaire. Placées à différents endroits de l'établissement par le gérant, des caméras ont immortalisé une scène on l'on aperçoit le commissaire de police en charge des communes de La Courneuve, de Dugny et du Bourget procéder à un contrôle de l’établissement.

Alors que les fonctionnaires de police s’affairent à procéder à des vérifications musclées, le commissaire se dirige vers le gérant et lui intime l’ordre de lui embrasser les pieds pour «l’avoir insulté derrière son dos», relateLe Point à l’origine de l’information. Une demande humiliante que le gérant exécute sous les yeux d’un autre policier.

Je suis abandonné par les pouvoirs publics

«Je n’ai pas pu faire autrement que de lui baiser les pieds. Je suis harcelé et abandonné par les pouvoirs publics. Je ne veux pas finir comme la librairie du Bourget qui a subi pendant 10 ans une situation similaire et a fini par mettre la clé sous la porte. La Seine-Saint-Denis ce n’est pas le Far West», a déclaré la victime.

Une plainte a été déposée par son avocat pour «menaces ou actes d'intimidation en vue de dissuader une victime à déposer une plainte». Sollicité par Le Point, le préfet de police n’a pas fait souhaité faire de déclaration.

Lire aussi : Nouvelle nuit de tensions entre CRS et manifestants à Massy après la mort d'un adolescent en quad

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter