Terrorisme : Djamel Beghal expulsé vers l'Algérie à sa sortie de prison

- Avec AFP

Terrorisme : Djamel Beghal expulsé vers l'Algérie à sa sortie de prison© Sébastien SALOM GOMIS Source: AFP
Djamel Beghal expulsé vers l'Algérie après sa sortie de prison de Vézin-le-Coquet (image d'illustration).

Djamel Beghal, islamiste déchu de la nationalité française en 2007, a été expulsé vers l'Algérie ce 16 juillet. Il est connu pour avoir été le mentor des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly, les terroristes de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher.

L'islamiste Djamel Beghal, considéré comme le mentor des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly, deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris, a été expulsé ce 16 juillet vers l'Algérie à sa sortie d'une prison française.

Cet Algérien de 52 ans, déchu de la nationalité française, a quitté la prison de Vezin-le-Coquet, près de Rennes «vers 5h30 en vue d'être reconduit à la frontière», selon une source syndicale. Il a décollé peu après 10h30 de l'aéroport de Roissy en direction d'Alger.

Dans le viseur des autorités françaises depuis le milieu des années 1990, Djamel Beghal a été déclaré expulsable en 2007, deux ans après avoir été condamné à dix ans de prison pour association de malfaiteurs terroriste.

Les autorités françaises, qui souhaitaient le voir retourner en Algérie, discutaient depuis plusieurs semaines avec Alger des conditions de son retour dans son pays natal qu'il avait quitté à l'âge de 21 ans pour venir en France. «Nous travaillons avec les autorités algériennes. Les choses avancent, c'est un travail délicat. J'espère que nous allons trouver la solution adéquate», avait ainsi confié ce 12 juillet la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

L'islamiste était favorable à son expulsion vers l'Algérie

Djamel Beghal était lui-même favorable à cette option. En juin 2017, il avait déposé une demande de «libération conditionnelle-expulsion» vers l'Algérie qui avait alors été rejetée par la justice française en raison de doutes sur son «algérianité».

L'islamiste aura effectué au total près de 17 ans de détention dans les prisons françaises. Il est devenu une référence pour trois générations d'apprentis djihadistes. C'est à la prison de Fleury-Mérogis qu'il fait la connaissance des futurs auteurs des tueries de Charlie Hebdo et du magasin Hyper Cacher. Selon les enquêteurs, il était leur «mentor», respecté pour sa «science religieuse».

Lire aussi : Un ancien garde du corps présumé de Ben Laden expulsé d'Allemagne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter