237 interpellations, 134 véhicules brûlés : une nuit sous tension en région parisienne

237 interpellations, 134 véhicules brûlés : une nuit sous tension en région parisienne© PHILIPPE MERLE Source: AFP
136 véhicules ont été incendiés en banlieue parisienne dans la nuit du 13 au 14 juillet (Image d'illustration)

La veille de la Fête nationale a été une soirée particulièrement agitée en région parisienne, où 134 véhicules ont été incendiés et 237 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre. 4 policiers, 4 pompiers et un gendarme ont été blessés.

La région parisienne a été le théâtre de débordements dans la nuit du 13 au 14 juillet, selon des informations recueillies par la chaîne d'information LCI. Les forces de l'ordre ont interpellé 237 individus, et en ont placé 193 en garde à vue. Quatre policiers, quatre pompiers ainsi qu'un gendarme ont en outre été blessés dans la soirée, lors de laquelle pas moins de 134 véhicules, dont 16 deux-roues, ont été incendiés.

Des incidents qui se sont déroulés dans les département de la petite couronne, comme à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, où des policiers ont surpris trois individus en train de fabriquer des engins incendiaires. Lorsque ces derniers ont aperçu les forces de l'ordre, ils en ont allumé un et l'ont jeté dans leur direction, brûlant deux policiers aux mains et aux bras. Les trois individus ont finalement été interpellés.

Toujours en Seine-Saint-Denis, dans la ville de Montreuil, un mineur de 15 ans a été arrêté et placé en garde à vue pour port de substances explosives. Son sac à dos contenait plusieurs pétards d’artifice, du matériel et des substances pour confectionner un engin explosif et incendiaire, une bouteille d’acide, une bouteille en plastique vide ainsi que des morceaux d’aluminium.

D'autres incidents ont eu lieu dans le Val-de-Marne, à Villeneuve-Saint-Georges, où une trentaine d'individus qui souhaitaient se rendre au bal des pompiers n'ont pas accepté de se soumettre aux règles de palpation ni au filtrage à l'entrée. La situation a alors dégénéré, et ces individus ont pris à partie aussi bien les pompiers que les policiers municipaux présents sur place, leur jetant dessus des barrières et d'autres projectiles. Quatre pompiers ont été blessés dans ces heurts, alors que des dégâts matériels sont également à déplorer, un véhicule des pompiers et un autre de la police municipale ayant été dégradés. Dans la foulée de ces événements, quatre individus ont été interpellés et placés en garde à vue.

Lire aussi : Nuits d’émeutes en banlieue parisienne après la fermeture d’une salle de prière (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter