Le braqueur Redoine Faïd s'évade en hélicoptère d'une prison de Seine-et-Marne

- Avec AFP

Le braqueur Redoine Faïd s'évade en hélicoptère d'une prison de Seine-et-Marne© INTERPOL / AFP
Rédoine Faïd
Suivez RT France surTelegram

Lors d'une opération qui a duré à peine quelques minutes et n'a fait aucun blessé, Redoine Faïd s'est évadé par hélicoptère de la prison de Réau. «Tous les moyens sont mobilisés pour localiser le fugitif», fait savoir le ministère de l'Intérieur.

Le braqueur récidiviste Redoine Faïd s'est évadé le matin du 1er juillet par hélicoptère de la prison de Seine-et-Marne où il était incarcéré, lors d'une opération «de quelques minutes» qui n'a fait ni blessé ni otage, selon l'administration pénitentiaire.

Il était incarcéré à la maison centrale de Réau. Lors de son évasion, il a bénéficié de l'aide d'hommes «lourdement armés», selon des sources proches de l'enquête. Redoine Faïd s'était déjà évadé de la prison de Lille-Séquedin en 2013.

De source proche du dossier, on précise que l'évasion s'est faite «par hélicoptère, avec trois complices».

L'hélicoptère a été retrouvé à Gonesse dans le Val d'Oise, à une soixantaine de kilomètres de la prison. «Un dispositif de recherche a été activé dans toute l'Ile de France», a ajouté la source. Selon une source policière, l'hélicoptère serait parti du Bourget (Seine-Saint-Denis).

La police judiciaire a été saisie et «tous les moyens sont mobilisés pour localiser le fugitif», selon une source au ministère de l'Intérieur. Les unités territoriales de la police et de la gendarmerie ont été immédiatement alertées des faits et «des dispositifs coordonnés de contrôle et d’interception sont mis en place, qui tiennent compte de la dangerosité du fugitif et de ses possibles complices», a précisé la même source.

Redouane Faïd, 46 ans, avait été condamné en appel en avril à 25 ans de réclusion pour un braquage raté dans le Val-de-Marne qui avait coûté la vie en 2010 à la policière municipale Aurélie Fouquet.

Il avait été condamné deux fois aux assises en 2017, à 10 ans de réclusion pour son évasion de la prison de Lille-Séquedin en 2013, et à 18 ans de prison pour l'attaque d'un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais en 2011. Il a fait appel de ces deux condamnations.

Lire aussi : Suicides, insalubrité, surpopulation : le cauchemar des prisons françaises (REPORTAGE)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix