Suicides, insalubrité, surpopulation : le cauchemar des prisons françaises (REPORTAGE)

Suicides, insalubrité, surpopulation : le cauchemar des prisons françaises (REPORTAGE)© Regis Duvignau Source: Reuters
Un gardien surveille les couloirs de la prison de Saint-Martin-de-Ré lors d'une visite de l'ancienne ministre française de la Justice, Rachida Dati, le 5 septembre 2008 (illustration).

Le système carcéral français est en crise. D'après l'observatoire international des prisons, 37 centres de détention ont été condamnés pour leurs mauvaises conditions d'emprisonnement. Karim Mokhtari, ex-prisonnier témoigne pour RT France.

Agressions, insalubrité, surpopulation, tensions, suicides : l’état des prisons françaises se dégrade sous l’œil impuissant des responsables politiques. Pour Karim Mokhtari, ancien prisonnier et désormais conférencier militant pour la réinsertion des détenus, les prisons fabriquent la récidive car elles déshumanisent les individus. 

 

«La violence en prison existe depuis qu’on a fabriqué une prison. C’est un lieu de souffrances et de violences par excellence. […] Les relations interpersonnelles surveillants-détenus sont teintées d’un rapport de force et de manipulation constant», déplore-t-il. Pour lui, la prison doit être «un sas de réparation».

Selon l'observatoire international des prisons, 37 établissements pénitentiaires français ont été considérés par la justice française ou par la Cour européenne des droits de l'homme comme exposant les personnes détenues à des traitements inhumains ou dégradants. En juin 2017, la France comptait 69 502 détenus pour 59 118 places.

Lire aussi : Fleury-Mérogis : nouveaux heurts entre CRS et surveillants pénitentiaires (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter