Pour la journée de lutte contre l'homophobie, l'Assemblée nationale pavoisée aux couleurs LGBT

Pour la journée de lutte contre l'homophobie, l'Assemblée nationale pavoisée aux couleurs LGBT© Gleb Garanich Source: Reuters
Image d'illustration d'un drapeau LGBT

Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, a fait décorer les murs du Palais Bourbon d'étendards aux couleurs LGBT. C'est une première en France. Une initiative décidée à l'occasion de la marche des fiertés LGBT qui se tient ce 30 juin.

Des étendards aux couleurs du drapeau LGBT sur les murs de l'Assemblée nationale : c'est le symbole fort qu'a choisi le président du Palais Bourbon afin de célébrer le «mois des fiertés». C'est, pour François de Rugy, le signe de l'«engagement dans la lutte contre toutes les discriminations» de la France. Des discriminations qui, «non seulement persistent mais augmentent en France», selon lui.

«J'ai souhaité que très concrètement et de façon symbolique, l'Assemblée nationale soit pavoisée [...] avec le drapeau arc-en-ciel qui est le symbole en général de la lutte contre l'homophobie, de l'égalité des droits», avait déjà fait savoir la veille l'ex-président du Parti écologiste sur LCP.

Ce pavoisement des deux côtés de la place du Palais-Bourbon est une première dans l'histoire de France, a précisé la présidence de l'Assemblée nationale. Le 17 mai dernier c'est le Parlement européen qui en avait fait de même, à l'occasion de la journée internationale de lutte contre l’homophobie.

Le drapeau arc-en-ciel [...] est le symbole en général de la lutte contre l'homophobie, de l'égalité des droits

Cette initiative intervient alors que des passages piétons décorés de fanions LGBT peints sur le sol dans le quartier du Marais à Paris ont été pour la deuxième fois vandalisés dans la nuit du 28 au 29 juin. Des dégradations ont également été constatées à Nantes et à Metz.

Ils ont été promptement nettoyés par les agent de la ville de Paris.

Ces ornements urbains vont d'ailleurs devenir permanents, a fait savoir Anne Hidalgo.

Lire aussi : Bagarre générale de femmes en sous-vêtements à la Gay Pride de San Francisco (VIDEO CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter