Echaudé par Natacha Polony, le CCIF la signale au parquet de Paris pour apologie du terrorisme

Echaudé par Natacha Polony, le CCIF la signale au parquet de Paris pour apologie du terrorisme © THOMAS SAMSON / AFP
Illustration : une membre du Collectif contre l'islamophobie en France distribue des pâtisseries dans la rue en 2012

Le Collectif contre l'islamophobie en France estime qu'une vidéo de Natacha Polony justifie les initiatives du groupe d'ultradroite AFO, dont dix membres ont été interpellés. La journaliste y voit une preuve des carences de l'Etat contre l'islamisme.

Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) ne goûte guère les analyses de Natacha Polony. L'association a décidé ce 28 juin d'adresser un signalement au parquet de Paris pour «apologie du terrorisme» à l'encontre de la journaliste, présentatrice et essayiste qui surfe sur la thématique du souverainisme.

Sur son site, Polony.tv, qui se présente comme le «média libre de la France souveraine», la journaliste éponyme, consacrait le 26 juin une vidéo à l'arrestation, trois jours plus tôt, d'une dizaine d'individus soupçonnés de se préparer à mener des actions violentes à l'encontre de musulmans en France.

Echaudé par Natacha Polony, le CCIF la signale au parquet de Paris pour apologie du terrorisme
Capture d'écran Polony.tv, DR

 

L'Etat ne lutte pas suffisamment contre l'islamisme, nous allons le faire à sa place

Et Natacha Polony de tenter le raisonnement audacieux suivant : «Alors ils y adjoignent, c'est vrai, des femmes voilées prises au hasard, ce qui signifie dans leur rhétorique et leur idéologie des personnes qui marquent leur appartenance à une conception rigoriste de l'islam», analyse-t-elle dans la vidéo, en parlant des membres du groupuscule AFO interpellés. Et de poursuivre : «Donc, ils envoient un message clair aux citoyens qui consiste à dire : "L'Etat ne lutte pas suffisamment contre l'islamisme, nous allons le faire à sa place".»

Alexandre Keller

Lire aussi : «Surprise» par son licenciement qu'elle estime «abusif», Polony demande 500 000 euros à Europe 1

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter