«Bougnoule», «épicier», «âne» : Belattar, Sifaoui et El Khatmi s'écharpent sur Twitter

«Bougnoule», «épicier», «âne» : Belattar, Sifaoui et El Khatmi s'écharpent sur Twitter© LUDOVIC MARIN Source: AFP
Yassine Belattar, le 22 mai à Paris, illustration

Grands adeptes des réseaux sociaux et particulièrement actifs sur Twitter, Yassine Belattar, Mohamed Sifaoui et Amine El Khatmi se sont adonnés à une virulente passe d'arme autour des notions de citoyenneté française et de football.

Après une escarmouche sur les réseaux sociaux, le journaliste et écrivain franco-algérien Mohamed Sifaoui s'en est violemment pris à Amine El Khatmi, président de l'organisation de défense de la laïcité Printemps républicain, le 17 juin, sur Twitter : «Je croyais que le mec qui, quotidiennement, fait une leçon de républicanisme, de laïcité et de francité à tout Twitter était un citoyen français. En fait non, c’est juste un sujet marocain qui possède la nationalité française. Un peu comme Belattar quoi. Je suis d’une naïveté !»

Amine El Khatmi, conseiller municipal socialiste d'Avignon, a réagi à la charge de son opposant en ces termes : «Seul un âne renie ses origines. Proverbe kabyle.»

Le contexte footballistique de la brouille, en cette période de Coupe du monde, masque difficilement la raison réelle de ces passes d'armes : la notion de citoyenneté française.

A ce sujet, c'est Yassine Belattar, membre du Conseil présidentiel des villes, qui aurait été soutenu en pleine tourmente en janvier par Emmanuel Macron lui-même, qui se jette dans la mêlée numérique avec le plus d'entrain.

Dans un tweet particulièrement corsé, il tire à boulets rouges sur Mohamed Sifaoui pour sa prise de position à l'encontre d'Amine El Khatmi : «Bah alors Momo l'épicier ? Ça attaque même les origines désormais ? Je suis Franco-marocain et même Afro-européen et fier de l’être. Avec ta tête de bougnoule tu devrais te rendre compte que tu n’es pas totalement Français non plus. Va me chercher des babouches en 42 et tais-toi.»

Accusé, par divers commentateurs politiques et médiatiques, de complaisance vis-à-vis de l'islamisme ou de proximité avec les Frères musulmans, Yassine Belattar s'en est toujours défendu. «Pour ce qui est des Frères musulmans, j'en suis aussi proche que de Batman», avait-il par exemple tweeté en décembre. Révélé au grand public pour ses spectacles humoristiques, il s'est également fait remarquer pour ses face-à-faces avec l'ex-Premier ministre Manuel Valls.

Lire aussi : Pour Yassine Belattar, Manuel Valls est «l'un des hommes qui a le plus brisé le vivre-ensemble»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»