Emmanuel Macron prend un Falcon... pour 110 kilomètres

Emmanuel Macron prend un Falcon... pour 110 kilomètres
Emmanuel Macron et Stéphane Bern à Rochefort, le 15 juin 2018, photo ©Jean-Christophe SOUNALET / POOL / AFP

En raison d'un emploi du temps dense du président de la République, l'Elysée a opté pour des trajets en jet privé. Le dernier en date, le 14 juin, a servi à rejoindre Rochefort depuis La Roche-sur-Yon, soit un trajet de 110 kilomètres.

La polémique enfle dans tous les médias. Sans doute en raison d'un emploi du temps chargé, l'Elysée a décidé d'avoir recours à un jet privé, un Falcon, pour des déplacements d'Emmanuel Macron, les 13 et 14 juin. Le président a ainsi fait un rapide saut de puce dans les airs pour se rendre de La Roche-sur-Yon, en Vendée, à Rochefort, en Charente-Maritime le 14 juin, soit un voyage à vol d'oiseau de 110 kilomètres. 

Les sites d'affrètement de Falcon estimant l'heure de vol au plus bas à un montant entre 4 000 et 5 000 euros, les 35 minutes nécessaires pour arriver à Rochefort auraient ainsi coûté plus de 2 000 euros. «C'est la solution la plus économique, qui permet de se poser en sécurité, qui permet l'extraction rapide du président et de mieux gérer les heures de vol de l'équipage», a répondu l'Elysée, cité par BFMTV

Quels que soient les tarifs dont l'Elysée peut bénéficier, les voyages en Falcon tombent mal alors que le service de communication présidentiel a laissé fuiter le 13 juin une réunion de travail où Emmanuel Macron fustigeait le «pognon dingue» que représentait, selon lui, le système de redistribution et d'aides social français. Le même jour, Le Canard Enchaîné révélait que la facture des nouveaux achats en vaisselle de l'Elysée se montaient à 500 000 euros, contre 50 000 selon une première estimation de l'Elysée.

Lire aussi : Stéphane Bern propose de faire payer l’entrée des cathédrales et crée une vive polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter