Méditerranée : la Corse propose d’accueillir le navire transportant plus de 600 migrants

- Avec AFP

Méditerranée  : la Corse propose d’accueillir le navire transportant plus de 600 migrants© Ludovic Marin Source: AFP
Le président du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni le 7 février 2018 à Bastia. (image d'illustration)

Alors que L'Aquarius a vu l'Italie et Malte lui interdire d'accoster dans leurs ports, le président du conseil exécutif de Corse a proposé de l'accueillir. Rome a par la suite annoncé un plan d'acheminement des migrants vers l'Espagne.

Le président du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni a proposé ce 12 juin d'accueillir sur l'île de beauté le navire Aquarius, affrété par l'ONG SOS Méditerranée France, qui a secouru 629 migrants au large de la Libye. «Manque de vivres, mauvaises conditions météo, et port espagnol trop éloigné : face à l'urgence, le conseil exécutif de Corse propose à [SOS Méditerranée] d'accueillir L'Aquarius dans un port corse», a ainsi tweeté l'élu nationaliste, après les refus conjoints de Malte et de l'Italie de lui porter secours.

«Aquarius: l'Europe doit traiter de façon solidaire la question humanitaire. Compte tenu de la localisation du navire [au large de Malte] et de l'urgence, mon avis est qu'il serait naturel d'ouvrir un port corse pour porter secours à ces personnes en détresse», avait également fait savoir sur Twitter le président nationaliste de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni.

L'Espagne avait proposé la veille, par la voix de son Premier ministre, d'accueillir le navire. Mais les dirigeants de SOS Méditerranée, qui affrète le bateau, avaient jugé que les conditions de sécurité n'étaient actuellement pas réunies pour le mener jusqu'au port de Valence.

«[Gilles Simeoni] prend une position, n'étant pas aux responsabilités, qui est facile», a commenté le secrétaire d'Etat français auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne, dans la matinée du 12 juin. «Que dit le droit international ? Il faut aller vers le port le plus sûr et le plus proche. Et on voit bien que la Corse n'est pas le port le plus sûr et le plus proche. Vu la situation du bateau, c'est entre l'Italie et Malte», a développé le secrétaire d'Etat, peu avant que les autorités italiennes n'annoncent un nouveau plan.

Des navires italiens achemineront les migrants en Espagne

Les migrants seront finalement transportés vers l'Espagne à bord de navires italiens et de L'Aquarius, selon le plan communiqué par les autorités maritimes italiennes ce 12 juin. Ce plan prévoit le transbordement de 500 de ces 629 migrants sur un bateau des garde-côtes italiens et un bateau de la marine italienne, qui accompagneront L'Aquarius jusqu'à Valence, en Espagne. L'Italie a ravitaillé dans la nuit du 11 au 12 juin le navire. Le voyage jusqu'à Valence devrait durer environ trois jours.

Le nouveau ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, patron de la Ligue, avait refusé le 10 juin de laisser accoster L'Aquarius dans un port italien, recevant de nombreux soutiens au sein de la droite française. Pendant la campagne italienne, il avait prévenu qu'une fois au pouvoir il ferait tout pour empêcher ces débarquements, particulièrement lorsqu'ils sont le fait des ONG qui patrouillent au large de la Libye. 

L'Italie, qui a vu quelque 700 000 migrants débarquer sur ses côtes depuis 2013, a régulièrement accusé les Européens d'avoir détourné les yeux et de l'avoir laissée seule face à la crise migratoire.

Lire aussi : La droite française applaudit Matteo Salvini pour son refus d'accueillir des migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter