Un élu LR suggère de mieux payer les députés pour qu'ils ne soient pas «tentés par la corruption»

Un élu LR suggère de mieux payer les députés pour qu'ils ne soient pas «tentés par la corruption»© LIONEL BONAVENTURE Source: AFP
L'hémicycle de l'Assemblée nationale

Afin d'être moins sujets aux tentatives de corruption, le député Les Républicains Jean-Luc Reitzer préconise d'augmenter les indemnités des parlementaires. Il souhaite en outre limiter les contrôles auxquels ils sont soumis.

Pour lutter contre «les tentations diverses» qui peuvent se présenter aux parlementaires, le député Les Républicains du Haut-Rhin Jean-Luc Reitzer a proposé une solution simple lors de l'audition des membres de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique le 22 mai : augmenter leurs indemnités.

«C'était l'idée de l'indemnité, faire en sorte qu'ils soient payés pour qu'ils ne soient pas tentés par la corruption et par tous les mauvais esprits qui peuvent traîner ici ou là», a ainsi justifié l'élu. Car selon lui, nombre de ses collègues ne retrouvent pas le niveau de rémunération auxquels ils étaient habitués avant de servir la République, ce qui les pousse notamment à garder une activité à côté. Et de citer l'exemple de sa collègue LREM qui s'était plainte de devoir «manger des pâtes» après avoir dû se contenter de son salaire de 5 300 euros quelques mois après ses débuts à l'Assemblée nationale.

Une solution que Jean-Luc Reitzer envisage pour éviter qu'il soit nécessaire de multiplier les contrôles auxquels sont soumis les élus de la République, et qui l'exaspèrent. «Franchement il y en a marre. Je vous le dis sincèrement, il y en a ras la casquette de ça», s'est-il emporté, estimant que le citoyen ne se rendait pas compte de la contrainte qu'impose l'établissement de notes de frais. «On a l'impression qu'on est contrôlé, qu'on doit tout justifier», s'est-il encore désolé.

Et de glisser : «On est pas des truands. On n'a pas besoin d'être en permanence contrôlé, suspecté de vouloir s'en mettre plein les poches.»

Lire aussi : «Pourquoi pas au McDo?» : un élu LREM juge «extraordinairement dangereux» qu'on contrôle ses frais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»