Prêches en latin et en arabe : la même chose ? Les propos d'un député LREM déclenchent une polémique

Prêches en latin et en arabe : la même chose ? Les propos d'un député LREM déclenchent une polémique© François Guillot Source: AFP
Le député Fauvergue en campagne pour LREM, mai 2017, illustration

Qualifié d'«ex-policier PlayMobil» par le FN après une comparaison maladroite entre le prêche islamique et la messe catholique, le député LREM et ex-patron du Raid Jean-Michel Fauvergue déclenche une polémique qui enflamme les réseaux sociaux.

Le 13 mai, invité à s'exprimer sur le plateau de BFMTV à propos du nouvel attentat islamiste qui a frappé Paris le 12 mai, Jean-Michel Fauvergue, ancien patron de l'unité du Raid et député du parti présidentiel depuis 2017 a réagi aux propos de Virginie Calmels (Les Républicains) qui réclamait au nom de sa famille politique des «prêches en français».

Pour l'ex-policier, cette situation vaut aussi bien au sein de l'Eglise catholique où il y a «des prêches en latin, des prières qui se font en latin». «Les églises où il y a encore du latin n’incitent pas à la haine avec des tueries à l’arme blanche !» réplique aussitôt la numéro 2 des Républicains, mais la comparaison est lâchée et n'a échappé ni aux médias, ni aux internautes, ni à la classe politique. Ni aux autorités religieuses.

Tout d'abord, comme le relève l'hebdomadaire Valeurs actuelles, la comparaison ne tient pas : depuis le Concile de Tours de 813, la messe est faite en français pour être comprise de toutes les ouailles.

Si quelque 230 paroisses sur 13 000 en France appliquent le «rite tridentin» et font la messe en latin, cela représente un peu moins de 2% d'entre elles.

Sur Twitter, le Républicain Sébastien Pillard a volé au secours de Virginie Calmels et a dénoncé «des propos aussi indignes qu'insultants».

Visiblement agacé par la comparaison du député LREM, le membre du bureau national du Front national, Jean Messiha voit rouge et s'interroge sur ce même réseau social : «Cet ex-policier PlayMobil connait-il beaucoup de terroristes catholiques criant Alléluia en latin avant de tuer des innocents ?»

Même son de cloche ou peu s'en faut pour l'abbé Pierre Amar, également intervenant sur l'antenne catholique Radio Notre-Dame : «Ce qui est consternant [...] c’est qu’un député de la République et un ancien du RAID puisse se permettre de dire que l’homélie d’un curé et le discours d’un islamiste c’est quasiment pareil.»

Le 12 mai au soir, le terroriste islamiste franco-tchétchène Khamzat Azimov, armé d'un couteau, a attaqué des passants dans le quartier de l'Opéra à Paris. Il a tué une personne et en a blessé quatre autres, dont deux grièvement, en criant : «Allah akbar», avant d'être abattu. L'enquête est en cours et des proches du tueur ont été placés en garde à vue.

Lire aussi : Attaque au couteau à Paris : des ténors de la droite ravivent le débat sur l'expulsion des fichés S

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter