Ce que l'on sait de l'attaque au couteau meurtrière à Paris

Ce que l'on sait de l'attaque au couteau meurtrière à Paris© Thomas Samson Source: AFP
Une attaque au couteau a eu lieu à Paris le 12 mai au soir

Un homme armé d'un couteau a attaqué des passants dans le quartier de l'Opéra à Paris. Il a tué une personne et en a blessé quatre autres, dont deux grièvement, en criant : «Allah akbar», avant d'être tué. Le parquet antiterroriste est saisi.

Un individu a attaqué plusieurs personnes avec un couteau dans le quartier de l'Opéra à Paris, dans le IIe arrondissement de la capitale vers 21h ce 12 mai, a annoncé la police. L'attaque a eu lieu aux alentours de la rue Monsigny. Il s'agit d'un quartier très fréquenté de Paris, tant par les touristes que par ses habitants.

L'assaillant a tué une personne en criant : «Allah akbar.» Lui-même a été abattu par les forces de l'ordre et a succombé à ses blessures. Quatre autres personnes ont été blessées. Deux d'entre elles l'ont été grièvement et ont été transférées à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, selon le directeur de cabinet de la préfecture de police, Pierre Gaudin. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.

Une source judiciaire a confié à l'AFP que l'assaillant était d'origine tchétchène, qu'il était fiché S et que ses parents avaient été mis en garde à vue.

Lire aussi : Daesh revendique l'attaque au couteau ayant fait un mort et quatre blessés à Paris

L'Etat islamique, via son agence de propagande, a revendiqué l'attaque quelques heures plus tard.

Un important périmètre de sécurité a été mis en place dans un secteur bouclé où ont convergé un nombre impressionnant de véhicules de police, de pompiers et de secours.

«J'étais en terrasse de café, j'ai entendu trois, quatre coups de feu, cela a été très rapide. Puis les barmen nous ont dit de rentrer très rapidement. Je suis ensuite ressortie pour voir ce qu'il se passait, j'ai alors vu un homme à terre», a confié Gloria, 47 ans, à l'AFP.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a salué «le sang-froid et la réactivité des forces de police qui ont neutralisé l'assaillant». «Mes premières pensées vont aux victimes de cet acte odieux», a-t-il lancé. 

Cette attaque intervient alors que la France vit sous une constante menace terroriste. La dernière attaque meurtrière, le 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), avait porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015. Des attaques ont déjà été menées au couteau, notamment à Marseille en octobre 2017.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.