Agressé en Gironde avant un débat, Robert Ménard dénonce les «fascistes de gauche» (IMAGES)

Agressé en Gironde avant un débat, Robert Ménard dénonce les «fascistes de gauche» (IMAGES)© Pascal Guyot Source: AFP
Robert Ménard n'était pas le bienvenu à Saint-André-de-Cubzac

Venu participer à un débat sur l'union des droites, le maire de Béziers a été violemment pris à partie par des manifestants. Il a été projeté au sol, alors que des jets d'urine ont visé les participants à la conférence. Il va déposer plainte.

Le 5 mai, Robert Ménard a été la cible de manifestants, alors qu'il se rendait à Saint-André-de-Cubzac en Gironde, pour participer à un débat portant notamment sur une alliance de la droite allant des Républicains (LR) au Front national (FN).

Après avoir été bousculé par plusieurs personnes rassemblées contre sa venue, le maire de Béziers a été projeté au sol, selon Sud-Ouest

Lire aussi : Diallo déplore que les sparadraps soient adaptés aux Blancs: «On devient jobards», s'étrangle Ménard

Sur les réseaux sociaux, l'élu explique «avoir été agressé physiquement par des fascistes de gauche». Il s'en prend également aux autorités : «Ils avaient été encouragés par le Parti socialiste, le MoDem et En Marche locaux. Les autorités étaient au courant de cette mobilisation des extrémistes : elles ont pourtant laissé faire.»

Plusieurs sections locales du Parti socialiste (PS) avaient lancé un appel pour «un rassemblement face à l’extrême droite», afin de protester contre la tenue de cette conférence, rassemblant des personnalités issues de diverses tendances de la droite. Le comité En Marche de Gironde avait pour sa part appelé à une mobilisation contre la «menace portée par Robert Ménard».

Plusieurs dizaines de personnes se sont donc déplacées pour protester. Selon France Info, des jets d'urine ont également été envoyés en direction des participants à la conférence.

Le maire de Béziers, qui a finalement pu rentrer dans la salle de débat après l'incident, a fait savoir qu'il allait déposer plainte, selon France Bleu.

Lire aussi : Béziers : un élu de l'opposition accuse Robert Ménard d'avoir fait exploser les frais de justice

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.