Une bombe d'exercice lâchée par un avion de l'armée de l'Air française dans le Loiret, deux blessés

- Avec AFP

Une bombe d'exercice lâchée par un avion de l'armée de l'Air française dans le Loiret, deux blessés© Charles Platiau Source: Reuters
Image d'illustration d'un Mirage 2000-D

Deux Loirétains ont été blessés après la chute d'une bombe dénuée de charge explosive larguée par un avion de chasse. Le porte-parole de l'armée de l'Air déclare qu'il n'y a pas encore d'explications sur les raisons de cet incident.

Le 10 avril, un avion de chasse de l'armée de l'Air a perdu une réplique de bombe au-dessus d'une usine dans le Loiret, faisant deux blessés légers.

«Une patrouille de deux Mirage 2000D a décollé de Nancy pour une mission d'entraînement, chacun avec des emports d'exercice» composés de plastique ainsi que d'un cône en métal et dénués de toute charge explosive, a expliqué à l'AFP le porte-parole de l'armée de l'Air, le colonel Olivier Celo.

«Aux alentours de 15h20, un emport d'exercice est tombé sur le toit de l'usine Faurecia à Nogent-sur-Vernisson, dans le Loiret», faisant deux blessés légers parmi les salariés de l'équipementier automobile, a-t-il fait savoir, confirmant des informations fournies par la préfecture du Loiret.

«On ne s'explique pas les raisons de ce décrochage, c'est un fait rarissime», a-t-il assuré, en présentant les excuses de l'armée de l'Air aux blessés.

Le procureur du parquet militaire de Paris a diligenté une enquête judiciaire, confiée à la gendarmerie de l'Air. Une enquête technique a par ailleurs été ouverte par le Bureau enquête accident Défense (BEAD).

Lire aussi : La France va-t-elle rater la vente de 34 rafales à la Belgique à cause d'une série de bourdes ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.