«Le geste d'un gendarme et le geste d'un chrétien» : l'hommage de l'épouse d'Arnaud Beltrame

«Le geste d'un gendarme et le geste d'un chrétien» : l'hommage de l'épouse d'Arnaud Beltrame
Photo ©Eric CABANIS / AFP

Quelques jours après l'attaque terroriste de Trèbes, dans l'Aude, Marielle Beltrame, a accordé une interview à l'hebdomadaire La Vie. Elle fait le portrait d'un mari pénétré de valeurs chrétiennes qui appartenait à la famille de la gendarmerie.

«ll se sentait intrinsèquement gendarme. Pour lui, être gendarme, ça veut dire protéger. Mais on ne peut comprendre son sacrifice si on le sépare de sa foi personnelle. C'est le geste d'un gendarme et le geste d'un chrétien», explique Marielle, épouse d'Arnaud Beltrame, dans une interview accordée à La Vie le 26 mars, trois jours après la prise d'otages du Super U de Trèbes qui a coûté la vie à son conjoint. Marielle Beltrame décrit Arnaud comme un époux attentionné. «Nous formions un couple chrétien. Nous nous sommes longuement préparés au mariage religieux [...] La célébration devait avoir lieu en Bretagne, car Arnaud y a ses racines», détaille-t-elle précisant qu'ils s'étaient uni civilement en 2016.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui avait échangé sa place avec celle d'un otage lors de l'attaque terroriste du supermarché de Trèbes, est décédé des suites de ses blessures dans la nuit du 23 au 24 mars. Lors d'une conférence de presse le 26 mars, le procureur de Paris a donné de nouveaux éléments sur les circonstances du meurtre du gendarme. «[L'autopsie] a révélé plusieurs lésions à l'arme blanche, dont une plaie très grave de la trachée et du larynx ayant entraîné une détresse respiratoire à l'origine du décès», a-t-il précisé.

Lire aussi : Apologie du terrorisme : l'ex-LFI Stéphane Poussier condamné à un an de prison avec sursis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.