Selon Takieddine, les «valises» remises à Sarkozy n'ont pas servi à financer sa campagne de 2007

Selon Takieddine, les «valises» remises à Sarkozy n'ont pas servi à financer sa campagne de 2007© Philippe Lopez Source: AFP
Ziad Takieddine le 17 novembre 2016 à Nanterre. (image d'illustration)

Dans une interview à LCI, le «porteur de valises» Ziad Takieddine, au cœur de l'affaire du financement libyen supposé de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy, a déclaré que l'argent libyen qui lui aurait été transmis n'avait pas servi à cet effet.

Ziad Takieddine n'a pas sa langue dans sa poche. Invité par la chaîne LCI à réagir, le 21 mars, au placement en garde à vue de l'ancien président français, dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen supposé de sa campagne de 2007, il l'a une nouvelle fois démontré. Le Franco-libanais a en effet confié savoir que l'argent qu'il affirme avoir lui-même convoyé jusqu'aux bureaux de Nicolas Sarkozy et Claude Guéant n'a pas servi à financer la campagne présidentielle de 2007.

La campagne 2007 du candidat de l'UMP «a été financée autrement», assure Takieddine

L'homme d'affaires maintient tout d'abord ses accusations en affirmant avoir bien livré trois valises de billets entre 2006 et 2007 en provenance de Libye à Paris, contenant au total cinq millions d'euros. «Cet argent a été donné la première fois à monsieur Guéant, c'était 1,5 million. La deuxième fois, c'était 2 millions. Et la troisième fois, c'était 1,5 million directement à monsieur Nicolas Sarkozy», témoigne celui qui livrait la même version en 2016 à Mediapart.

Ce n'est pas du tout, du tout, une campagne présidentielle

«Mais vous dites que finalement tout cela n'a rien à voir avec la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy ?», lui demande le journaliste de LCI. «Ce n'est pas du tout, du tout, une campagne présidentielle», rétorque alors Ziad Takkiedine.  

Car, selon lui, si ces cinq millions d'euros n'ont pas servi à financer la campagne de Nicolas Sarkozy, c'est qu'elle «a été financée autrement», révèle-t-il en réponse.

Nicolas Sarkozy et son entourage ont plusieurs fois dénoncé les propos «mensongers» de Ziad Takieddine. Dernière en date, Nadine Morano, qui a twitté ce 21 mars : «Changement de version... comment considérer comme crédible un témoin condamné par la justice pour diffamation qui change encore de version». Déjà mis en examen dans cette affaire, Ziad Takieddine a en effet été condamné à plusieurs reprises pour diffamation. 

Lire aussi : Garde à vue de Nicolas Sarkozy : Marine Le Pen met en doute la «neutralité» du juge d'instruction

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.