Joueurs frappés par leurs supporters, terrain envahi : le match Lille-Montpellier dégénère (IMAGES)

Joueurs frappés par leurs supporters, terrain envahi : le match Lille-Montpellier dégénère (IMAGES)© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Le match de football de Ligue 1 entre Lille (LOSC) et Montpellier du 10 mars 2018 (1-1) a dégénéré en bagarre générale
Suivez RT France surTelegram

Mécontents de leur équipe, avant-dernière de Ligue 1, des centaines de supporters du LOSC ont envahi la pelouse pour s'en prendre physiquement à leurs joueurs, criant : «Si on descend, on vous descend.» Une scène retransmise en direct.

Scène surréaliste le soir du 10 mars au stade Pierre Mauroy, pour la rencontre de football qui opposait Lille, avant-dernier du championnat français, à Montpellier. A l'approche de la fin du match, les chants hostiles des supporters lillois envers leur propre équipe ont redoublé d'intensité.

Mais c'est lorsque le coup de sifflet final a rententi (1-1) que la situation a véritablement dégénéré. Des centaines de supporters ont envahi la pelouse, avant de se ruer vers les joueurs du LOSC. Bousculés et victimes des coups de pieds, les sportifs ont été rapidement exfiltrés par les services de sécurité.

Selon 20Minutes, les supporters en colère auraient même par deux fois failli parvenir à accéder aux vestiaires. Ils sont en tout cas restés plusieurs minutes sur la pelouse pour chanter des slogans tels que «Si on descend, on vous descend» ou encore «Vous salissez notre maillot».

Les images ont fait le tour de la toile.

«C’est dur de voir que nos propres supporters rentrent sur le terrain et s’en prennent aux joueurs. Qu’ils soient déçus, d’accord mais ils auraient pu l’exprimer autrement. On était choqués dans le vestiaire», a déclaré le capitaine de l'équipe lilloise, Ibrahim Amadou, cité par le journal, après la rencontre.

Christophe Galtier, l'entraîneur a également commenté l'incident : «Mes joueurs ne méritent pas ça. Nos supporters sont en colère. Il y a de la frustration, de la colère et de la peur de voir descendre l’équipe en Ligue 2, ça je le comprends. Mais envahir le terrain et aller dans la violence, ça n’arrange rien et ça n’améliorera pas cette équipe.»

«Je ne peux pas cautionner ce qui s’est passé parce que ça peut déboucher sur des accidents ou des drames. Le jour où il y a un accident, on fait quoi ? On s’excuse ? Il va se passer quoi quand je vais rentrer chez moi ? Des mecs vont m’attendre ou vont attendre des joueurs et vont rentrer chez eux ?», a poursuivi le coach.

19e de Ligue 1, le club de football de Lille a enchaîné son sixième match sans victoire et va devoir lutter pour le maintien dans une ambiance pour le moins tendue.

Lire aussi : Les 12 stades de la Coupe du monde 2018 en Russie vus par satellite

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix