Gérard Depardieu va «bientôt habiter» en Algérie

Gérard Depardieu va «bientôt habiter» en Algérie© Stefanie Loos Source: Reuters
Gérard Depardieu au 66ème festival du film de Berlin, 2016, illustration

En promotion pour le lancement de la deuxième saison de la série Marseille sur Netflix, l'acteur a régalé les journalistes de déclarations grivoises dont il a le secret. Il est revenu sur la polémique autour de ses propos sur les Algériens.

De passage à Marseille pour la promotion de la série produite par Netflix et dont il partage l'affiche avec Benoît Magimel, Gérard Depardieu a tenu une conférence de presse à laquelle a assisté le journal La Provence.

Interrogé sur une petite phrase polémique qu'il avait eue à l'égard des Algériens de Marseille sur le plateau de Quotidien, le truculent monstre sacré du cinéma français a estimé que ses propos avaient «peut-être été mal compris». Il avait alors déclaré : «Les Algériens de Marseille n'oseraient pas dire ce qu'ils disent, en Algérie.»

J'ai choisi Alger

Il en a profité pour annoncer l'acquisition prochaine d'un pied-à-terre de l'autre côté de la Méditerranée. «Je vais bientôt habiter en Algérie, comme Eric Cantona d'ailleurs, qui habite à Oran. J'ai choisi Alger. C'est un pays splendide. Ce que j'ai voulu dire, c'est que les Algériens de Marseille n'oseraient pas dire le quart de ce qu'ils disent, en Algérie. Le sens du respect se perd. Il est beaucoup plus marqué là-bas. Je me suis intéressé à l'histoire de l'Algérie. C'est un peuple d'une grande intelligence qui a été bousculé par une armée d'analphabètes en 1830», a-t-il déclaré selon les propos rapportés par La Provence le 19 février.

Egalement présent à la conférence de presse, l'hebdomadaire Télé Star affirme pour sa part que l'acteur se préparerait à avoir «un pied-à-terre à Alger».

Le Vélodrome ? «Un sexe de femme», selon Depardieu

Le célèbre acteur est par ailleurs revenu sur sa relation avec la cité phocéenne et son club de football. Gérard Depardieu devait en effet donner le coup d'envoi du match de football opposant l'OM à Bordeaux le 18 février, mais cet événement aurait été annulé par le club marseillais, dont les dirigeants craignaient que le monument national ne se fasse siffler par le public du stade Vélodrome, selon les informations de La Provence.

L'acteur ne cache pourtant pas son amour pour le club, ni pour le stade en lui même qu'il a comparé à un vagin dans l'interview accordé au quotidien méridional : «J'aime aller au Vélodrome. Le public forme un peuple, c'est plus que des supporters ! Et le stade est sublime ! On dirait un sexe de femme !»

Je déteste les hommes politiques ! Exceptés quelques amis dictateurs

Incarnant le rôle du maire de Marseille dans la série du même nom, le comédien de 69 ans a également livré son opinion piquante sur les élus : «Je déteste la politique et les hommes politiques ! Exceptés quelques amis dictateurs, comme disent les journalistes !»

Lire aussi : Depardieu : «Les Algériens de Marseille ne pourraient pas se comporter comme ça en Algérie»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter