La main dans le sac : le délégué à la Sécurité routière stationne... sur une piste cyclable (VIDEO)

La main dans le sac : le délégué à la Sécurité routière stationne... sur une piste cyclable (VIDEO)
Illustration : piste cyclable de la voie George-Pompidou à Paris, photo ©LUDOVIC MARIN / AFP

Dans le cadre d'un reportage de M6, la voiture du délégué interministériel à la Sécurité routière Emmanuel Barbe s'est arrêtée devant les caméras sur une piste cyclable. Un très mauvais exemple qui l'a amené à présenter ses excuses.

Le propos du reportage bon enfant diffusé en ouverture du journal télévisé de M6 le 16 février 2018 était louable : évoquer une opération de gendarmerie en Dordogne consistant à interpeller de bons conducteurs afin de les gratifier de 50 euros.

Cependant l'impair se produit quand l'équipe de M6 demande son avis sur la question au délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe. Comme il est de coutume, l'équipe de tournage fait jouer à l'interviewé quelques plans dits d'illustration, avant de lui donner la parole. Seulement voilà, afin de fournir ces images, la voiture avec chauffeur d'Emmanuel Barbe s'arrête... au beau milieu d'une piste cyclable. 

Les images ont déclenché l'ire de plusieurs collectifs de cyclistes sur Twitter, qui dénoncent régulièrement les usagers de la route stationnant sur les bandes cyclables. «Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière sait montrer le bon exemple en se garant sur une bande cyclable», a ainsi ironisé le compte Paris en voitures.

Reconnaissant son erreur, Emmanuel Barbe a présenté ses excuses via le fil Twitter officiel de la Délégation à la sécurité routière. «Je suis profondément désolé de m'être mal garé et adresse toutes mes excuses aux cyclistes. La sécurité routière, c'est être #TousResponsables, y compris moi», a-t-il tweeté le 17 février.

Lire aussi : France 2 a-t-elle bidonné un test pour vanter la limitation de vitesse à 80km/h ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter