«Un homme sur deux ou trois est un agresseur» : une sortie de Caroline de Haas rend Twitter hilare

«Un homme sur deux ou trois est un agresseur» : une sortie de Caroline de Haas rend Twitter hilare© PATRICK KOVARIK Source: AFP
Caroline de Haas

Nouvelle sortie polémique de Caroline de Haas : dans le Nouvel Obs, elle estime qu'«un homme sur deux ou trois est un agresseur». Une statistique inédite qui fait du bruit sur les réseaux sociaux, largement critiques.

Après son interview polémique pour France Info déclarant notamment que «l'Etat français [était] complice [des] crimes de masse que sont les viols», Caroline de Haas a poursuivi son raisonnement pour le Nouvel Obs.

La cofondatrice du mouvement Osez le féminisme a cette fois-ci lancé : «Aujourd'hui, il est admis qu'une femme sur deux a été victime de viol, d'agression ou de harcèlement. En revanche, ce qui n'imprime pas, c'est la conclusion qu'il faut en tirer. A savoir qu'un homme sur deux ou sur trois est un agresseur.» Or, si l'Insee estime qu'il y a en France 32 533 153 hommes, le chiffre de Caroline de Haas impliquerait qu'il y ait en France entre 10 et 16 millions d'agresseurs. De quoi susciter des interrogations de la part de nombreux commentateurs.

Ainsi, le chroniqueur Eric Naulleau se moque de la rigueur de la militante néo-féministe : «Un homme sur deux ou trois est un agresseur, d'après Caroline de Haas. A la louche, hein, à la louche...»

Sur le même ton, l'essayiste Hugues Serraf ironise : «Caroline De Haas, statisticienne honoris causa [Grade universitaire conféré à titre honorifique.]»

La journaliste économique de L'Opinion, Emmanuelle Ducros, se pose une question légitime à destination de Caroline de Haas : «Dois-je me méfier d'un tiers ou de la moitié de mes collègues, amis, proches, gens que je croise ? Ou les agresser préventivement ?».

La féministe socialiste Elodie Janeau demande à Caroline de Haas de lui livrer «l'étude ou l'enquête» qui lui permet d'affirmer «qu'un homme sur deux ou sur trois est un agresseur».

Lire aussi : Caroline de Haas : «L'Etat français est complice de ces crimes de masse que sont les viols»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.