Nouvelle interruption des travaux dans la villa française du roi Salmane

La villa Aurore, propriété du souverain saoudien (capture Le Monde)
La villa Aurore, propriété du souverain saoudien (capture Le Monde)

C'est peut-être le feuilleton de l'été. Les services municipaux de Vallauris Golfe-Juan ont de nouveau constaté des travaux illégaux aux abords de la propriété du souverain saoudien dans la région. Ce sont les troisièmes en moins de deux semaines.

Selon la maire Michelle Salucki qui a fait aussitôt dresser un constat et alerté la préfecture, il s'agit d'«une passerelle métallique vissée aux rochers permettant de faciliter le passage sur une portion escarpée du sentier du littoral».

La préfecture a fait interrompre les travaux et fait procéder ce vendredi midi au démontage de l’installation.

 Deux incidents de même nature avaient eu lieu précedemment: des ouvriers avaient dans un premier temps tenté de poser une grille pour interdire l’accès à la plage publique qui longe la demeure royale. Ces travaux avaient été interrompus aussitôt par l’autorité préfectorale. 

En savoir plus: France, la privatisation d'une plage par le roi d'Arabie saoudite fait des vagues

Une pétition en ligne contre cette «privatisation» a d'ailleurs recueilli en moins de neuf jours près de 53.000 signatures.

Autre installation délictueuse, une dalle de béton coulée sur le sable pour accueillir un ascenseur permettant l’accès direct de la villa à la plage. Interdite dans un premier temps, cette installation avait reçu l'autorisation de la Préfecture à la condition expresse qu’elle soit démontée à la fin de la visite du roi. 

Tous ces travaux ont été entrepris pour la visite ce week-end du roi Salmane ce week-end, avec une suite de près de 1000 personnes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales