Alain Juppé, future tête de liste macronienne pour les européennes ? Cela se précise

Alain Juppé, future tête de liste macronienne pour les européennes ? Cela se précise© GEORGES GOBET Source: AFP
Alain Juppé, future tête de liste des marcheurs pour les européennes de 2019

Européens convaincus, fédéralistes, libéraux : les points communs ne manquent pas entre Emmanuel Macron et Alain Juppé, qui multiplie les louanges à l'attention du chef de l'Etat. Ce dernier réfléchirait même à une alliance en vue de 2019.

Alain Juppé, bientôt un marcheur comme les autres ? Si le maire de Bordeaux n'est pas encarté à La République en marche (LREM), il a clairement pris ses distances avec son ancien parti, Les Républicains (LR). Européen convaincu, fédéraliste et libéral, son positionnement «centriste» semble s'orienter davantage vers Emmanuel Macron qu'en direction de l'aile conservatrice du parti de droite que préside aujourd'hui Laurent Wauquiez. C'est du moins ce qu'on peut déduire de ses propos amicaux à l'attention du président de la République.

Selon la publication hebdomadaire La lettre A (une lettre confidentielle créée par un journaliste de L'Express sur l'actualité politique française) du 1er février, Emmanuel Macron réfléchirait d'ailleurs à l'option Alain Juppé pour incarner la majorité lors des prochaines élections européennes en 2019.

La veille, dans un entretien accordé à la RTS, l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac avait même laissé la porte ouverte à une possible alliance : «On verra, en fonction des programmes, des configurations politiques et de l'attitude que prendront les différents partis.»

Emmanuel Macron a un charme évident

D'ailleurs, Alain Juppé ne tarit pas d'éloges sur Emmanuel Macron. «C'est un homme intelligent et il a une vision des choses que je partage en grande partie et je souhaite qu'il réussisse [...] Il a un charme évident», souligne-t-il.

Une alliance «de Cohn-Bendit à Juppé» ?

Depuis novembre, Alain Juppé et les macroniens s'échangent leurs respects mutuels. Le 10 novembre, Alain Juppé avait ainsi félicité Emmanuel Macron pour son discours sur l'Europe, prononcé à la Sorbonne au début du mois d'octobre et dans lequel il faisait le vœu d'un «grand mouvement central» pour les européennes de 2019. «La question est de savoir qui en prendra le leadership. Mais si Macron reste dans la ligne de son discours à la Sorbonne, je ne vois pas d’incompatibilité», avait souligné le ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, en faisant référence au discours résolument pro-UE prononcé par Emmanuel Macron dans la célèbre université.

Le 26 janvier, le porte-parole de LREM, Christophe Castaner avait pour sa part annoncé qu'il souhaitait une alliance «de Daniel Cohn-Bendit à Alain Juppé», avec ceux qui partagent «la même ambition progressiste exigeante et jamais béate pour l’Europe».

Lire aussi : Juppé «en marche» vers Macron pour les européennes de 2019, une position qui divise à droite

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter