Ehpad : armé d'un chéquier, François Ruffin défie à nouveau le règlement de l'Assemblée (VIDEO)

- Avec AFP

Ehpad : armé d'un chéquier, François Ruffin défie à nouveau le règlement de l'Assemblée (VIDEO)© Charles Platiau Source: Reuters
François Ruffin assis à côté de François de Rugy sur les bancs de l'Assemblée nationale en juin 2017, illustration

Pour interpeller Agnès Buzyn sur le budget de la Santé en France le 30 janvier, François Ruffin a une nouvelle fois enfreint le code de conduite de l'Assemblée nationale en brandissant un chéquier pendant son allocution dans l’Hémicycle.

Le député de La France insoumise (LFI) François Ruffin a demandé le 30 janvier au ministre de la Santé Agnès Buzyn de «sortir le carnet de chèques» pour les hôpitaux et les maisons de retraite en brandissant le sien dans l'hémicycle, faisant fi du règlement de l'Assemblée.

«Les hôpitaux craquent, les médecins s’alarment. Qu’avez-vous à leur offrir ? De la compassion, ça oui, vous en avez et je l’admets, ça vaut mieux que le mépris», a lancé l'élu insoumis de la Somme lors de la séance de questions au gouvernement. 

«Mais que prévoit concrètement votre budget de la Sécurité sociale ? Zéro création de postes, 1,6 milliard [d'euros] d’économies quand [...] cet automne vous avez trouvé cinq milliards en toute urgence mais c’était pour les riches, pour supprimer l’impôt sur la fortune», a poursuivi François Ruffin.

«Alors, Mme Buzyn, nous vous le demandons : délaissez un instant les belles paroles [et] faites simplement un geste. Sortez le carnet de chèques [pour les] patients de ce pays», a-t-il conclu, geste à l'appui.

La plus haute instance collégiale de l'Assemblée, le bureau, avait rappelé le 24 janvier que «dans l’hémicycle, l’expression est exclusivement orale» et que «l’utilisation à l’appui d’un propos de graphiques, de pancartes, d’objets ou d’instruments divers est interdite».  

Début décembre, le port dans l'hémicycle par François Ruffin du maillot vert de l'Olympique Eaucourt, petit club amateur d'Eaucourt-sur-Somme, lui avait valu une sanction pécuniaire après un rappel à l'ordre non suivi d'effet.

Lire aussi : Ni voile, ni maillot : tenue correcte exigée pour les députés à l'Assemblée nationale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter