Une section locale du PS présente Julien Dray comme le «vrai» Baron noir de la série de Canal+

Une section locale du PS présente Julien Dray comme le «vrai» Baron noir de la série de Canal+
Julien Dray en 2010, alors député socialiste, photo ©Charles Platiau/Reuters

Pour marquer la venue de Julien Dray, la section du PS de Conflans-Sainte-Honorine a choisi de faire la promotion de l'événement sur Twitter, en surfant sur la notoriété de la série de la chaîne cryptée. Avec un succès dépassant leurs espérances.

Les membres de la section du Parti socialiste (PS) de Conflans-Sainte-Honorine (Seine-et-Oise) sont semble-t-il de grands amateurs de la série de Canal +, Baron noir. Le 3 février 2018, la section locale a invité Julien Dray, figure historique du PS, ancien trotskiste, fondateur de SOS Racisme dans les années 1980, et désormais conseiller régional d’Ile-de-France. 

Vous aimez le Baron noir ? Venez le rencontrer en vrai

Une guest star qui a semble-t-il justifié une promotion un peu particulière comme l'a relevé ce 26 janvier, parmi d'autres, Vivien Vergnaud, journaliste au Journal du Dimanche. «Vous aimez le Baron noir ? Venez le rencontrer en vrai», clame ainsi sur Twitter la section du PS, afin d'attirer le chaland, n'hésitant pas comparer Julien Dray au sulfureux protagoniste – un élu socialiste cynique et manipulateur – de la série de la chaîne cryptée...

Mais le succès de la stratégie marketing a peut-être trop bien marché, obligeant ses auteurs à préciser qu'il s'agissait d'un trait d'humour. «La fiction prend beaucoup de liberté avec la réalité. Julien Dray n'a rien à voir avec le Baron noir», a tenu à préciser par la suite la section PS sur Twitter. 

Pour autant, dans un entretien accordé à Marianne en février 2016, Julien Dray avait lui-même admis avoir inspiré le personnage incarné à l'écran par l'ancien humoriste Kad Merad. «Le Baron noir, c'est moi», avait-il même confirmé dans les colonnes du magazine. Alors, fiction ou réalité ?

Lire aussi : Le PS a des idées : et si les géants de l’internet donnaient 50 000 euros à chaque jeune Français ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.