Taser et gaz lacrymogène : un homme prend feu lors de son interpellation par la police (VIDEO CHOC)

Taser et gaz lacrymogène : un homme prend feu lors de son interpellation par la police (VIDEO CHOC)© Préfecture de police de Paris
Capture d'écran de la caméra piéton d'un policier

La scène date de 2013 mais la vidéo ne fait surface que maintenant. Un homme a pris feu en recevant simultanément une décharge électrique de Taser et du gaz lacrymogène. Aucun policier n'aurait été sanctionné après ces faits.

Une vidéo datant de 2013, diffusée cinq ans plus tard, d'abord sur Facebook, supprimée, puis relayée sur les réseaux sociaux Twitter et Instagram le 9 janvier, crée la polémique.

Elle met en cause directement l'attitude de policiers à Paris. En effet, dans celle-ci, on peut apercevoir un homme, résistant à son interpellation et visiblement agité, se rebeller contre les représentants de la force publique. Les insultes fusent et l'individu, provoquant, défie les forces de l'ordre de le taser.

La scène se déroule à Paris près de la place de la Nation. Les policiers commettent alors l'erreur de cumuler deux actions qui provoqueront des flammes sur l'individu : l'usage de gaz lacrymogène et l'envoi de décharges électriques par Taser. «Faut pas gazer ! Put..., qui c'est qui a gazé ?» peut-on entendre dans la vidéo diffusée par France Info. Celle-ci provient de la caméra embarquée de l'un des policiers sur place. L'homme tombe alors au sol et crie : «Je vais mourir !»

ATTENTION IMAGES IMPRESSIONANTES

Contactée par plusieurs médias, la préfecture de police a confirmé que l'incident s'était déroulé en juillet 2013 et assuré que l'homme n'avait pas été blessé grièvement. En revanche, aucun élément sur les raisons de son interpellation n'a été dévoilé à l'heure actuelle.

D'après LCI, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) s'était saisie de l'affaire mais, selon Franceinfo et Buzzfeed, aucun policier n'aurait été mis en cause. 

Lire aussi : Une policière tabassée au sol : à Champigny, le réveillon du Nouvel An dégénère (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.