Objectif zéro voitures brûlées : à Aulnay, une brigade de mères patrouille pour le Nouvel An

Auteur: RT France

Dans la cité de l'Europe à Aulnay-sous-Bois, un collectif de mères, nommé «les femmes capables» ont arpenté les rues pour éviter les débordements du Nouvel An. Objectif : zéro voitures brûlées. Les reporters de RT France étaient sur le terrain.

A Aulnay-sous-Bois, en Ile-de-France, dans la zone sensible de la cité de l'Europe, des mères de famille ont sacrifié leur réveillon pour patrouiller dans leur quartier et éviter qu'il ne soit le théâtre de dégradations. Leur objectif ? Aucune voiture brûlée pour le Nouvel An.

Scène peu ordinaire pour un 31 décembre : un groupe d'une vingtaine de femmes fait le tour des immeubles de la cité à pied.

Gilet orange sur le dos, ces mères de famille vont patrouiller une partie de la nuit de la Saint-Sylvestre, en espérant que leur présence empêchera les dégradations.

Et la technique semble faire effet. Interrogé par l'AFP, Mohammed, 18 ans, rigole : «C'est nos mères, c'est pire que la police. [...] On ne veut pas qu'elles nous voient dehors et tout.»

Lire aussi : Une policière tabassée au sol : à Champigny, le réveillon du Nouvel An dégénère (VIDEOS)

A Aulnay-sous-Bois, ville marquée par les affaires Yacine, mort dans des circonstances troubles, et Théo, du nom de ce jeune homme victime d'un viol présumé à la matraque lors de son interpellation en février 2016, les relations restent tendues entre jeunes et forces de l'ordre.

Les reporters de RT France ont d'ailleurs constaté une présence policière importante sur place, avec de nombreuses voitures de patrouille.

La porte-parole de l'association des Femmes capables, Mariame Gassama, s'est félicitée au micro de RT France de la baisse progressive des débordements le soir du Nouvel An dans cette cité. Pour s'en assurer, les mères de famille ont patrouillé jusqu'à 4h du matin.

Selon la municipalité, aucune dégradation n'a été constatée dans le quartier.

Lire aussi : Des dizaines de personnes se rassemblent à Paris et demandent la «vérité pour Yacine»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter