Humour de gauche : armé du hashtag #Zemmourmonbébépanda, Benoît Hamon s'en prend au polémiste

Humour de gauche : armé du hashtag #Zemmourmonbébépanda, Benoît Hamon s'en prend au polémiste© Philippe Wojazer Source: Reuters
Philippe Zemmour dans les studios de RTL en février 2012, illustration

Pour les fêtes, Benoît Hamon a-t-il décidé de chasser le Zemmour ? A la suite d'une tribune dans laquelle ce dernier se posait en défenseur du «mâle blanc hétérosexuel», le candidat malheureux à la présidentielle a joué la carte de la dérision.

Une tribune signée par Eric Zemmour dans le journal Le Figaro le 22 décembre qui déplore l'ostracisme dont serait selon lui victime la figure du mâle blanc hétérosexuel en Occident, a fait sortir Benoît Hamon de sa réserve. L'ex-socialiste a tancé le polémiste avec humour sur Twitter.

Eric Zemmour fustigeait dans les pages du quotidien la «stratégie délibérée» de «groupuscules [...] alliés contre [...] le mâle blanc hétérosexuel».

"On ne détruit réellement que ce qu'on remplace", disait Danton

L'ancien chroniqueur d'On n'est pas couché concluait ainsi son texte, dans le style enlevé qui le caractérise : «La culture de l'homme blanc hétérosexuel, même dans son humour le plus anodin, est oppressive par essence ; elle doit donc être délégitimée, ostracisée, diabolisée. Pour être éradiquée. Avant d'être remplacée. "On ne détruit réellement que ce qu'on remplace", disait Danton.»

L'article du polémiste a provoqué une courte passe d'armes entre Eric Zemmour et le candidat malheureux à l'élection présidentielle Benoît Hamon.

Relayant la tribune d'Eric Zemmour, l'ancien ministre de l'Education s'est fendu d'un tweet mimant un appel aux dons «pour sauver cette victime universelle et inoffensive».

«Sans attendre, vous savez que vous allez signer une pétition, faire un don et manifester pour sauver cette victime universelle et inoffensive de tous les préjugés et toutes les dominations», a-t-il déclamé, prenant le soin de parachever sa fielleuse estocade d'un «#Zemmourmonbébépanda».

Lire aussi : Après ses clashs avec Eric Zemmour, Omar Sy annule la tournée de promotion de son film

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.