Fréderic Haziza réintégré à LCP «à la veille des congés», la Société des journalistes furieuse

Fréderic Haziza réintégré à LCP «à la veille des congés», la Société des journalistes furieuse
Frédéric Haziza, journaliste au Canard Enchaîné, à Radio J, et LCP-AN, photo ©MARTIN BUREAU / AFP

Un mail à usage interne de la direction de la chaîne parlementaire annonce aux salariés que le journaliste présentateur vedette sera réintégré à la rentrée, en janvier 2018. Frédéric Haziza reste toutefois sous le coup d'une enquête judiciaire.

La période des fêtes était-elle le moment opportun? La direction de La Chaîne parlementaire a décidé le 22 décembre 2017 de réintégrer le journaliste Frédéric Haziza accusé d'agression sexuelle, d'après un mail interne que le site BuzzFeed a pu consulter. «En l'état, juridiquement, rien ne s'oppose au retour de Frédéric Haziza dans l'entreprise. Afin de garantir des conditions de travail sereines pour la journaliste qui a porté plainte, pour le journaliste qu'elle accuse, ainsi que pour l'ensemble des personnels de l'entreprise», écrit Marie-Eve Malouines, présidente de la chaîne financée par le Sénat et l'Assemblée. En clair, Frédéric Haziza, suspendu depuis le 21 novembre dernier pour agression sexuelle présumée et son accusatrice, Astrid de Villaines, devront cohabiter, à défaut de se croiser.

La décision de la direction de la chaîne a toutefois fait bondir le Société des journalistes (SDJ), déjà échaudé par la lenteur, selon lui, de Marie-Eve Malouines, à suspendre le journaliste phare de LCP. «Après avoir refusé de dévoiler clairement ses intentions à l'ensemble des salariés malgré les demandes répétées de la SDJ, Marie-Eve Malouines a annoncé [...] à la veille des congés, préparer le retour de Frédéric Haziza à l'antenne au début du mois de janvier», fustige le syndicat, rappelant qu'une enquête judiciaire pour agression sexuelle était toujours en cours.

Lire aussi : Finkielkraut estime que la campagne #balancetonporc a pour objectif de «noyer le poisson de l’islam»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.