Malgré sa «sérénité financière», LREM lance un appel aux dons

- Avec AFP

Malgré sa «sérénité financière», LREM lance un appel aux dons© Pool new Source: Reuters
Emmanuel Macron et le président de son parti LREM, Christophe Castaner, à l'Elysée le 20 novembre 2017, illustration

Le parti présidentiel va percevoir chaque année des financements publics à hauteur de 20 millions d'euros, conséquence de son succès aux législatives. Mais Christophe Castaner lance un appel aux dons pour financer les «nombreux projets» du parti.

Le délégué général de La République en marche (LREM), Christophe Castaner, a confirmé le 17 décembre qu'il avait lancé un appel aux dons auprès des adhérents du parti présidentiel, en dépit de la large «sérénité financière» que lui assurent ses succès électoraux. 

«C'est bien de demander à chacun, s'il le peut, de contribuer au financement du mouvement et ça peut nous permettre de mener des actions très concrètes, qui ne sont pas des actions politiques classiques comme on les imagine, préparer des élections, mais qui peut être de mener une action sociale dans un quartier», a justifié Christophe Castaner dans L'Emission politique sur France 3.

LREM va recevoir des «financements publics [...], et pas qu'un peu»

Pour autant, a-t-il reconnu, le parti présidentiel va recevoir «dans quelques mois des financements publics en fonction du résultat des élections, et pas qu'un peu». Au vu de ses succès, LREM devrait percevoir quelque 20 millions d'euros par an durant cinq ans.

Christophe Castaner a assuré que malgré cet appel aux dons, LREM voulait «garder le principe de l'adhésion gratuite», afin que «jamais la question financière empêche quelqu'un de s'engager».

Et d'ajouter, sans fausse modestie : «J'ai une vraie sérénité financière à la tête du mouvement LREM, [...], mais en même temps solliciter de chacun un engagement financier, de 10 euros, de 5 euros, je crois même que vous pouvez cliquer pour moins, un euro, c'est aussi une façon de dire à ceux qui peuvent "Contribuez".»

«Pas de patrimoine», mais «de nombreux projets innovants pour les citoyens»

Selon BFMTV, le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement s'est adressé par mail aux adhérents du parti présidentiel, en faisant valoir les arguments suivants : «Nous n'avons pas de patrimoine immobilier», et : «Nous lançons de nombreux projets innovants pour les citoyens […] qui requièrent beaucoup d'énergie et d'investissement de notre part.»

Lire aussi : 1 500 euros les quatre heures : le très cher «coaching» des députés macronistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter