Les adhésions au FN sont «en chute libre, en dégringolade totale», selon Philippot

Les adhésions au FN sont «en chute libre, en dégringolade totale», selon Philippot© Philippe Huguen Source: AFP
Florian Philippot lors d'une conférence de presse en compagnie de José Evrard, qui a quitté le FN pour rejoindre les Patriotes, le 27 novembre

Après avoir claqué la porte du FN fin septembre, Florian Philippot a affirmé que les adhésions y sont «en chute libre», mettant en cause l'«abandon de la souveraineté nationale» et le «ralliement à l'UE» au sortir de l'élection.

Les relations entre Florian Philippot et le Front national sont notoirement exécrables depuis que celui-ci a quitté le parti nationaliste pour se consacrer pleinement au mouvement Les Patriotes qu'il a fondé.

Plusieurs cadres du FN l'ayant titillé, jugeant surévalué le nombre de 6 000 adhérents avancé par Les Patriotes, Florian Philippot n'a alors pas ménagé son ancien parti. «Je ne sais pas si le Front national a des leçons à donner sur la question. Ils sont en train de perdre des élus à tour de bras, les adhésions sont en chute libre, en dégringolade totale», a-t-il affirmé sur les ondes de Sud radio le 15 décembre.

«Ils viennent d'ailleurs de lâcher le chiffre de 51 000 adhérents, moi je pensais qu'ils étaient 100 000», a-t-il ironisé en référence au chiffre donné par Marine Le Pen sur France 2 en octobre dernier. Une estimation que la présidente du FN a en effet nettement revu à la baisse le 12 décembre sur France 2, évoquant le chiffre de 53 000 adhérents. Le lendemain, le FN faisait état dans un communiqué de 51 487 adhérents à jour de cotisation, revendiquant aussi 81 000 adhérents statutaires, c'est-à-dire y compris ceux qui n'ont pas – ou pas encore – renouvelé leur cotisation.

Et l'ancien numéro deux du parti frontiste d'attribuer cette chute aux atermoiements idéologiques que traverse selon lui le parti, qui s'est «sabordé» après les élections en abandonnant «la souveraineté nationale» et en se «ralliant à l'Union européenne».

«Au FN, ils ne sont plus clairs sur rien, ils ne savent plus ce qu'ils pensent sur aucun sujet», a encore attaqué Florian Philippot, concluant que le FN n'arriverait jamais au pouvoir.

Lire aussi : «La campagne bordélisée, ça n'arrivera plus» : Marine Le Pen amère sur l'échec de la présidentielle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter