Un ex-élu FN voulant «nourrir et loger» les Roms en récupérant leurs dents en or condamné

Un ex-élu FN voulant «nourrir et loger» les Roms en récupérant leurs dents en or condamné© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Un camp de Roms après son évacuation à Paris

Alors élu FN en Isère, Franck Sinisi avait ironiquement proposé un «autofinancement» pour loger les Roms en récupérant leurs dents en or, des paroles qui lui avaient valu d'être exclu du parti. Aujourd'hui condamné par la justice, il fera appel.

Le 28 novembre, le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné l'ex-élu Front national Franck Sinisi à deux mois de prison avec sursis, ainsi qu'à une peine d'inéligibilité de quatre ans, pour «incitation à la haine raciale». Il a également écopé de 2 000 euros d'amende.

Alors encarté au FN, dont il a ensuite été exclu depuis, Franck Sinisi avait ironiquement proposé le 27 février en pleine séance du conseil municipal de Fontaine, un «autofinancement» pour loger les Roms.

«Oui, je m’explique, de leur payer des dentistes, de leur mettre des dents nickel, de récupérer leurs dents en or, je pense que juste ça, ça leur permet de se nourrir et de se loger», avait-il poursuivi dans des propos rapportés par le journal Le Dauphiné.

«Brin d'humour» ?

Interrogé par France Bleu à la sortie du tribunal, il a confirmé qu'il ferait appel de la décision, affirmant : «Je continue à dire qu'il y avait un brin d'humour réaliste dans mes propos.»

Dans un communiqué, le maire de la commune de Fontaine, Jean-Paul Trovero (PCF) s'est réjoui de cette décision de justice : «Avec la mobilisation d'autres citoyens, j'ai porté cette affaire devant la justice et je suis fier de la décision rendue qui démontre que nous avions raison de nous indigner.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.