«Prime au licenciement», «propagande» : Dupont-Aignan votera contre la réforme du Code du travail

«Prime au licenciement», «propagande» : Dupont-Aignan votera contre la réforme du Code du travail© Charles Platiau Source: Reuters
Le fondateur de Debout la France, le 1er mai 2017, au moment de son ralliement à Marine Le Pen dans la course présidentielle

Affirmant qu'Emmanuel Macron avait «réussi à faire de la propagande» pour faire passer la réforme du Code du travail, le président de Debout la France a estimé que les ordonnances voulues par le gouvernement étaient une «prime au licenciement».

Alors que les députés réunis à l'Assemblée nationale sont invités à s'exprimer le 28 novembre lors d'un vote solennel pour ratifier les cinq ordonnances réformant le Code du travail voulues par le gouvernement d'Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan a d'ores et déjà annoncé qu'il voterait contre.

«Une prime au licenciement»

Lors d'une interview accordée à France 3, le 26 novembre, le député de l'Essonne a dit ce qu'il pensait de cette réforme, qu'il a qualifiée de «prime au licenciement».

«On est dans une situation surréaliste. Le président se dit pro-business parce qu'il favorise les licenciements dans les grandes entreprises et il va augmenter les charges dans les petites», a lancé le fondateur de Debout la France (DLF).

Appelant les dirigeants de PME à prendre conscience du fait que «les charges sociales sur les entreprises vont augmenter [en 2018]», Nicolas Dupont-Aignan a conclu : «Emmanuel Macron a réussi à faire de la propagande et à faire croire aux chefs d'entreprise qu'il était pour eux.»

Lire aussi : Selon l'Insee les Français ont un meilleur niveau de vie moyen que les Allemands

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.