Edouard Philippe exclut l'écriture inclusive des textes officiels

- Avec AFP

Edouard Philippe exclut l'écriture inclusive des textes officiels© CHARLY TRIBALLEAU Source: AFP
Edouard Philippe ne souhaite pas intégrer l'écriture inclusive dans les textes officiels

Le Premier ministre Edouard Philippe a demandé par une circulaire à ce que ses ministres veillent au bannissement de l'écriture inclusive des textes officiels.

Edouard Philippe a donné une consigne claire à ses ministres, dans une circulaire dont l'AFP a obtenu une copie ce 21 novembre. Le Premier ministre exige l'interdiction, dans les textes officiels, de l'écriture dite inclusive, règle controversée d'élargissement du féminin dans la langue française qui a suscité un vif débat ces derniers mois en France.

«Je vous invite, en particulier pour les textes destinés à être publiés au Journal officiel de la République française, à ne pas faire usage de l'écriture dite inclusive», écrit le chef du gouvernement, dans cette circulaire à paraître le 22 novembre dans ce même Journal officiel. L'écriture inclusive consiste à inclure le féminin, entrecoupé de point-médians, dans les noms, comme par exemple : agriculteur⋅rice⋅s.

Récemment, plusieurs personnalités s'étaient opposées à l'écriture inclusive, parmi lesquelles le ministre de l'Education nationale. Opposé à une tribune d'enseignants refusant la règle du «masculin l'emportant sur le féminin», le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait affirmé ne vouloir qu'«une grammaire», sous les applaudissements de l'Assemble nationale.

Lire aussi : Le ministre de l'Education applaudi lorsqu'il s'oppose vivement à l'écriture inclusive

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter